•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’arrivée de groupes de motards inquiète dans les bars de l’Outaouais

Les Devils Ghosts sont présents en Outaouais.

Les Devils Ghosts sont présents en Outaouais.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les motards affiliés aux Hells Angels sont de plus en plus visibles en Outaouais, particulièrement dans les bars et les restaurants de la région. Cette présence inquiète, et ce, malgré certaines mesures mises en place par les autorités.

Depuis plusieurs mois, nos policiers ont constaté une plus grande quantité de motards dans nos bars, dans nos restaurants, indique le directeur du Service de police de Gatineau, Mario Harel.

Le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau, Mario Harel, en entrevue dans l'atrium de la Maison du citoyen de Gatineau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le directeur du Service de police de la Ville de Gatineau, Mario Harel.

Photo : Radio-Canada

Ce dernier reconnaît que la présence de membres de groupes de motards constitue une dynamique très difficile pour les propriétaires d’établissements. Les tenanciers, eux, réclament une meilleure intervention de la part des corps policiers.

Ces criminels-là, ils s’en foutent de nous autres. Donc, c’est à la police de faire leur travail, avant qu’ils viennent dans nos établissements, demande le président de l’Union des tenanciers de bars du Québec, Peter Sergakis.

Nous, on ne peut rien faire, quand [les motards] rentrent comme clients, on ne peut pas les arrêter.

Une citation de : Peter Segakis, président, Union des tenanciers de bars du Québec

Pour répondre à ces inquiétudes, un programme conjoint avec la Sûreté du Québec a été lancé il y a quelques mois, établissant de meilleurs liens avec les commerçants pour éviter qu’ils ne se sentent pris au piège.

Le maire de Gatineau pendant une conférence de presse.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a dressé un bilan positif des six premiers mois de son deuxième mandat.

Photo : Radio-Canada

L’arrivée de groupes de motards en Outaouais ne semblent pas inquiéter le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, pour l'instant. Je dirais que ça ne m'inquiète pas encore, mais que nous sommes très vigilants, a précisé le maire lors d'une entrevue radiophonique à l'émission Les matins d'ici.

On espère que la légalisation du cannabis va retirer des mains du crime organisé, par contre ça va les forcer à s'adapter et on surveille ça d'extrêmement près pour contrer leurs nouvelles activités.

Une citation de : Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Ce n’est pas qu’à Gatineau que les groupes motards ont commencé à être plus visibles. Des groupes sympathisants des Hells Angels sont aussi bien ancrés à Val-des-Monts, selon des sources policières.

Un groupe de motards, les Pirates MC, a vu le jour dans la municipalité, avant de cesser ses activités il y a quelques mois. Malgré les inquiétudes qu’une telle présence peut susciter, le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin, fait entièrement confiance au travail des corps policiers.

J’ai reçu un appel des autorités pour m’avertir qu’il y avait une certaine activité qui allait avoir lieu, et de toute façon, les autorités étaient là pour surveiller le tout, relate-t-il.

Le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin, assis à son bureau lors d'une entrevue à la caméra.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Val-des-Monts, Jacques Laurin.

Photo : Radio-Canada

Jacques Laurin rappelle que la Ville a pris des mesures pour empêcher l’apparition d’une résidence fortifiée dans son secteur.

Il y a environ 25 ans, des motards criminels avaient aménagé un repaire près du lac McGregor.

Depuis ce temps-là, la Ville s’est dotée d’une réglementation qui interdit tout blindage de résidence ou même de commerce, explique M. Laurin.

Avec les informations de Guillaume Dumont

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.