•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un débat sur la santé sans Gertrude Bourdon, mais avec Gaétan Barrette

Gaétan Barrette, Gertrude Bourdon ainsi que Philippe Couillard et son épouse marchent dans un stationnement.

Gaétan Barrette participera à un débat sur la santé alors que le poste de ministre de la Santé sera occupé par Gertrude Bourdon en cas de victoire libérale.

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a choisi d'envoyer Gaétan Barrette participer à un débat sur la santé, au lieu de Gertrude Bourdon, présentée comme la ministre de la Santé d'un éventuel gouvernement de Philippe Couillard. Ce dernier a pourtant promis que sa recrue participerait à des débats.

Un texte de Romain Schué (Nouvelle fenêtre)

Le débat sera organisé par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), le 5 septembre à Montréal.

La plupart des principales têtes d'affiche des partis dans le domaine de la santé seront présentes.

Ancienne présidente-directrice générale de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Danielle McCann, candidate dans la circonscription de Sanguinet en Montérégie, représentera la Coalition avenir Québec (CAQ).

Porte-parole du Parti québécois (PQ) dans ce domaine, Diane Lamarre sera elle aussi présente, tout comme la physiothérapeute Vanessa Roy, candidate de Québec solidaire dans Verdun.

Du côté du PLQ, au lieu de Gertrude Bourdon, on a préféré miser sur Gaétan Barrette, ministre sortant de la Santé qui prendra la direction du Conseil du Trésor en cas de réélection libérale. La FIQ a précisé que la confirmation du choix des libéraux est intervenue après la confirmation de la candidature de Mme Bourdon.

L'ancienne PDG du CHU de Québec est au coeur d'une controverse depuis son choix de se présenter avec le PLQ plutôt qu'avec la CAQ. Après de nombreux échanges avec François Legault, elle a finalement décliné la proposition caquiste au dernier moment, avant de s'engager, la semaine passée, aux côtés de Philippe Couillard.

En conférence de presse après l'annonce de sa candidature, Mme Bourdon avait notamment assuré aimer magasiner avant de faire son choix, précisant qu'elle considérait avoir été « sollicitée » dans ce cas précis.

Gertrude Bourdon a d'ailleurs participé à un événement de campagne avec le chef libéral samedi, avant de faire part de son intention de ne pas mettre en place une réforme de la santé sous son éventuel mandat. M. Barrette était quant à lui absent.

Pourquoi ce choix? M. Barrette sera là pour défendre son bilan, glisse-t-on dans l'entourage de Philippe Couillard, tout en mentionnant que Gertrude Bourdon avait déjà accordé plusieurs entrevues.

La CAQ aurait voulu entendre Bourdon

Par voie de communiqué, la CAQ a demandé à « M. Couillard de cesser de cacher Mme Bourdon ».

« Les Québécois veulent avoir des réponses sur les orientations de Mme Bourdon », écrit le parti.

Mais lorsque les journalistes l'ont interrogé au sujet de l'absence de Gertrude Bourdon au débat de la FIQ, François Legault a dit ne pas avoir « le goût de commenter ».

« Je trouve qu'on a passé beaucoup de temps à parler de Mme Bourdon », a-t-il dit.

Si M. Couillard, une journée, nous dit qu’il a un nouveau ministre de la Santé et que, l’autre journée, il envoie l’ancien ministre de la Santé, c’est à lui de se démerder avec ces questions-là.

François Legault, chef de la CAQ

Gertrude Bourdon fait « ce qu’elle veut », répond Philippe Couillard

Mardi matin, en réponse à une question d'un journaliste concernant la demande de la candidate péquiste, Diane Lavallée, de vouloir débattre avec Mme Bourdon, le chef libéral avait pourtant acquiescé.

Je souhaite qu'elle participe à des débats. Les gens vont voir l'immense différence de calibre entre notre équipe santé et les autres formations politiques.

Philippe Couillard, chef du PLQ

En début d'après-midi, interrogé en marge de la visite du Cégep de Thetford, il a réitéré sa prise de position matinale.

« Mme Bourdon peut participer à tous les débats où elle veut participer. On est très heureux qu’elle fasse tous les débats possibles », a-t-il confié.

Un changement de stratégie est-il possible? « Mme Bourdon fera ce qu’elle veut », a simplement répondu M. Couillard.

L'intéressée évasive

Invitée à la station de radio Énergie 98,9 en fin d'après-midi, Mme Bourdon est restée évasive sur le sujet.

Elle a rappelé que M. Barrette est toujours le ministre en poste et qu'elle allait privilégier le « travail » dans sa circonscription. « Sur le terrain. C’est ça, la vraie game  », a-t-elle conclu.

En entrevue mercredi à Gravel le matin, la candidate a aussi précisé que ce sont les ministres libéraux qui prennent la parole pendant la campagne.

« Actuellement, [...] c’est les ministres qui parlent. Donc, c’est M. Blais pour le travail, M. Proulx comme ministre responsable de la région, c’est M. Barrette comme ministre de la Santé », a-t-elle dit.

« Et cet engagement-là [le débat de la FIQ] avait été pris et accepté par M. Barrette le 9 août », a-t-elle ajouté, contredisant la version de la FIQ.

Mme Bourdon a aussi indiqué dit qu'elle a accepté de débattre avec la péquiste Diane Lavallée, qui se présente dans la circonscription de Taschereau, au cours de la campagne.

Les thèmes du débat de la FIQ

  • surcharge de travail
  • loi sur les ratios professionnelles en soins/patients
  • femmes et travail invisible
  • accès à la première ligne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique