•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PLQ compte investir 400 millions de plus par an pour rénover les écoles

Philippe Couillard
S'il est réélu, le chef du PLQ veut faire un grand chantier de la rénovation des écoles. Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Radio-Canada

Le Parti libéral du Québec (PLQ) promet d'ajouter 400 millions de dollars par an au programme actuel servant notamment à la rénovation des écoles et à l'ajout de nouveaux espaces, pour un total de 4 milliards de dollars pour les 10 prochaines années, s'il est réélu.

Un texte de Romain Schué

L’objectif, clame le parti, est de mettre fin aux écoles vétustes d'ici 2030, une promesse qu'il avait déjà faite.

Avec cet investissement annoncé par Philippe Couillard mardi à Yamachiche, en Montérégie, le chef libéral souhaite « le Québec devienne une référence pour la qualité, la beauté et la luminosité de ses écoles ».

L'école est un milieu de vie [qui] doit être stimulant, attrayant et moderne pour assurer la réussite éducative de tous.

Philippe Couillard, chef du PLQ

Un chantier de rénovation des établissements scolaires avait déjà été lancé en 2016. Ces derniers mois, le gouvernement libéral avait multiplié les annonces concernant différentes remises en état et construction d’écoles.

Il s'agit d'un véritable besoin puisque le dernier Plan québécois des infrastructures (PQI), présenté en mars 2018, évoquait une détérioration des infrastructures scolaires.

Plus de la moitié (55 %) des écoles préscolaires et primaires, dont l'âge moyen est de 58 ans, ont obtenu la note de D ou E concernant leur état.

Plus de Lab-École

Le PLQ compte également généraliser le projet Lab-École, mis en place en 2017 par le chef Ricardo Larrivée, l’architecte Pierre Thibault et l’athlète Pierre Lavoie.

Ces derniers ont voulu repenser les écoles de demain, afin de mettre en œuvre des pratiques novatrices en éducation. Sept premiers projets avaient été retenus l’an passé.

Alors que 50 projets d’agrandissement et de construction avaient été annoncés en 2017, le PLQ assure que, désormais, chaque nouveau projet deviendra un Lab-École.

Fin des examens en éducation physique au primaire

Pour « transmettre à tous les jeunes le goût de bouger » sans prendre le risque de récolter une mauvaise note, le PLQ souhaite abolir les examens en éducation physique pour les enfants fréquentant le primaire.

« On veut susciter le plaisir de faire une activité physique. Il faut que sport égale plaisir, plutôt que stress », a indiqué Philippe Couillard.

Le PLQ entend également généraliser, dans un second mandat, le programme permettant aux élèves de faire une heure d’activité physique par jour.

Actuellement, près de 400 écoles primaires sur les 1600 du réseau public ont mis en place cette mesure, lancée à l’automne dernier. Des fonds seront débloqués pour étendre cette mesure, mentionne le PLQ.

Par ailleurs, le Parti libéral assure que, d’ici quatre ans, toutes les écoles primaires de la province disposeront d’un gymnase. Une trentaine d'entre elles environ ne disposerait actuellement d'aucun équipement de ce type.

Politique provinciale

Politique