•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La programmation du Congrès mondial acadien 2019 sera annoncée en septembre

Groupe de personnes devant un drapeau acadien que l'on va hisser.

Le drapeau acadien a été hissé à Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard, pour la Fête nationale de l'Acadie le 15 août 2018.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

C'est le mois prochain que sera annoncée la programmation du Congrès mondial acadien 2019 (CMA), qui se déroulera à l'Île-du-Prince-Édouard et dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Claudette Thériault, la présidente du comité organisateur du CMA 2019, indique que les détails seront dévoilés dès septembre.

Elle explique qu’une vingtaine de communautés dans les deux provinces seront représentées.

Claudette Thériault.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Claudette Thériault, la présidente du comité organisateur du Congrès mondial acadien 2019.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Le prochain Congrès mondial acadien débutera le 10 août 2019 à Abrams Village, à l’Île-du-Prince-Édouard. La fête battra son plein à Tignish et Wellington le 11 août, Souris et Charlottetown le 12 août, puis Rustico et Summerside le 13 août.

D’ores et déjà, on sait que l’un des événements d’importance aura lieu le 14 août à Miscouche, à l'Île-du-Prince-Édouard, alors que l’on soulignera le 135e anniversaire de l’adoption du drapeau acadien et célébrera l’hymne acadien.

Quant à la journée du 15 août, qui est la Fête nationale des Acadiens, elle servira en quelque sorte de passage du relai entre les deux provinces.

Les célébrations du côté du Nouveau-Brunswick se dérouleront du 15 août jusqu’à la cérémonie de clôture le 24 août 2019 à Shediac.

Deux femmes costumées.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Grand Tintamarre du Festival acadien de Caraquet, au Nouveau-Brunswick, le 15 août 2018.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau

Au moins 30 familles sont déjà inscrites pour des rassemblements en 2019, incluant les Arsenault et les Gallant, qui convient les leurs à l’Île-du-Prince-Édouard.

Ces rassemblements peuvent attirer jusqu’à 30 000 personnes, indique Claudette Thériault. Ils sont parfois une occasion de réunir les membres d’une même famille qui s’étaient perdus de vue depuis longtemps.

La présidente du comité organisateur du Congrès mondial acadien 2019, Claudette Thériault, et le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La présidente du comité organisateur du Congrès mondial acadien 2019, Claudette Thériault, et le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

La candidature conjointe du sud-est du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard a été présentée en 2012 et annoncée comme la gagnante en 2014.

C’est une longue procédure et à l’Île-du-Prince-Édouard, je sais que les gens sont très excités d’en faire partie, dit Mme Thériault. Ça augmente vraiment la fierté d’être Acadiens.

La plus petite province du Canada n’a pas une population francophone assez imposante pour organiser à elle seule le CMA 2019, mais ce festival se veut international et est une occasion de donner de la visibilité à l’Île-du-Prince-Édouard. La province a d’ailleurs fait une contribution de 1 million de dollars à ce premier Congrès mondial tenu sur l'île.

Il n’est pas nécessaire d’être soi-même Acadien pour prendre part à la fête, rappelle Claudette Thériault, qui dit que tout le monde peut mettre la main à la pâte. Elle invite les gens de tous les horizons intéressés à devenir bénévoles (Nouvelle fenêtre) à visiter le site web du Congrès mondial acadien 2019 (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Francophonie