•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rentrée scolaire accentue la pénurie d’EpiPen

Des tubes d'EpiPen

Pfizer a connu plusieurs pénuries d'EpiPen cette année, notamment en raison de problèmes à son usine de Brentwood, dans le Missouri.

Photo : Reuters / Jim Bourg

Radio-Canada

La rentrée scolaire accentue la pénurie d'EpiPen, puisque plusieurs écoles demandent que chaque enfant aux prises avec des allergies en soit équipé.

Crayons, cahiers, sacs à dos : la liste d’articles à acheter pour la rentrée scolaire est souvent très longue pour les parents.

Pour les parents qui ont des enfants aux prises avec des allergies, il faut ajouter l'EpiPen exigé par les écoles.

Ils sont toutefois de plus en plus difficiles à trouver, et ce, un peu partout au pays.

On n’en a plus, lance le propriétaire d’une pharmacie Jean Coutu à Dieppe, Dennis Abud. On en reçoit deux par jour de nos fournisseurs. C’est comme la loterie.

Le propriétaire d'un Jean Coutu à Dieppe en entrevue dans sa pharmacie.

Dennis Abud assure que la demande des clients en EpiPen est plus élevée lors de la rentrée scolaire.

Photo : Radio-Canada

En parallèle, la demande d’EpiPen augmente ce temps-ci de l’année.

C'est des dizaines, des quinzaines et des vingtaines par jour, ajoute Dennis Abud.

Pas assez de compétition?

Une raison possible de cette pénurie serait le fait qu’il n’y a qu’un seul producteur d’auto-injecteurs d’épinéphrine, selon Dennis Abud.D’avoir plus de compétition dans le marché, que les gouvernements peut-être dérèglent ou aident à sortir un autre générique, ça pourrait aider, dit-il.

De son côté, la compagnie pharmaceutique Pfizer, productrice de l’EpiPen, explique que la complexité de la fabrication du médicament peut créer une rareté lorsque la demande est élevée. Pfizer affirme travailler pour assurer l'approvisionnement constant des auto-injecteurs EpiPen et que les stocks supplémentaires devraient être mis sur le marché canadien au cours des prochaines semaines.

Pfizer ajoute que d'autres entreprises produisent des auto-injecteurs d'épinéphrine approuvés pour la vente au Canada, mais ils n'ont pas encore fait leur entrée sur le marché.

En attendant, les pharmaciens suggèrent de garder les EpiPen périmés et de vérifier auprès d'eux si le médicament est toujours utilisable.

D'après un reportage de Mathieu Massé

Nouveau-Brunswick

Santé