•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre d'histoire de Montréal déménage et change de nom

Le projet en image de synthèse: on voit un grand bâtiment vitré avec le nouveau logo du MEM.

Le nouveau Centre d'histoire de Montréal occupera une superficie de 23 840 pi2 au premier étage du complexe du Carré Saint-Laurent, actuellement en construction.

Photo : Ville de Montréal / Ville de Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après plusieurs décennies passées dans la caserne de la place D'Youville, le Centre d'histoire de Montréal déménage dans des locaux situés en plein centre-ville. Pour symboliser son renouveau, il sera rebaptisé le « MEM », pour « Mémoire des Montréalais ».

Un texte de Delphine Jung

Situé « au point zéro de la ville, sur le boulevard Saint-Laurent, à l'angle de la rue Sainte-Catherine », comme le précise la mairesse Valérie Plante, le MEM devrait ouvrir ses portes en 2021.

Il sera installé au premier étage du complexe du Carré Saint-Laurent, actuellement en construction.

Une image de synthèse de ce à quoi pourrait ressembler le bâtiment: toute en verre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le lieu a été choisi pour accroître le rayonnement culturel de la métropole et enrichir l’offre muséale du centre-ville.

Photo : Ville de Montréal

L’espace qui lui sera alloué sera de 23 840 pi2, soit trois fois plus que ce dont le Centre d’histoire de Montréal dispose actuellement.

La Ville louera cet espace pour environ 1,8 million de dollars par an à Gestion Saint-Laurent Angus, qui en est le propriétaire.

Musée urbain

Le lieu a été choisi pour accroître le rayonnement culturel de la métropole et enrichir l’offre muséale du centre-ville.

La Ville souhaite donner un nouveau souffle à ce secteur et consolider ce pôle culturel et touristique.

Une citation de : Valérie Plante, mairesse de Montréal

« C’est un moment émouvant de notre histoire, car cette métamorphose est l’aboutissement de 35 ans d’histoire », explique Jean-François Leclerc, président du Centre d’histoire de Montréal.

La vocation de ce nouvel espace sera de se mettre « au service des citoyens avec la collaboration des sociétés d’histoire, en portant une attention particulière au patrimoine que possèdent tous les Montréalais », ajoute-t-il.

Le MEM hébergera quatre espaces d'exposition, un café, une salle de diffusion, un studio d'enregistrement de témoignages, une place publique et des technologies de diffusion et d'interactions numériques.

Nous voulons que l'histoire et la mémoire puissent se conjuguer avec les arts. Nous voulons inviter par exemple des partenaires comme le Festival de jazz ou Juste pour rire.

Une citation de : Jean-François Leclerc, président du Centre d’histoire de Montréal

L’actuel bâtiment fermera fin 2019. Pendant une année, il y aura la MEMobile, un musée ambulant sur quatre roues qui ira à la rencontre des Montréalais pour continuer les activités, entre autres avec les écoles.

Appel de candidatures

Mercredi, la Ville de Montréal lancera un concours pluridisciplinaire en vue de former une équipe responsable de la création des expositions inaugurales et de l'aménagement des espaces citoyens et de diffusion du MEM.

L'équipe lauréate sera connue au début de 2019.

La fonction future de la caserne qui héberge le Centre d'histoire de Montréal reste un point d’interrogation, puisque la Ville n’a pas encore défini les contours de son avenir, mais la mairesse assure vouloir préserver son « caractère unique » et « en prendre soin ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !