•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La bière à 1 $ de retour en Ontario

Des canettes de bières avec une étiquette bleue sur laquelle on peut lire "Loon Lager".

La microbrasserie Barley Days dans le comté de Prince Édouard était la première à signaler son intention de participer au défi « Buck-A-Beer »

Photo : Radio-Canada / Philippe de Montigny

Radio-Canada

Le nouveau prix plancher de la bière, réduit de 1,25 $ à 1 $ par le gouvernement Ford, entre en vigueur dès lundi.

Un texte de Philippe de Montigny

Les brasseurs qui participent au défi « Buck-A-Beer » pourront profiter notamment de rabais d'une durée limitée dans les succursales de la Régie des alcools (LCBO), d’étalages spéciaux, de publicité dans les circulaires de la LCBO et d’encarts dans les journaux.

La province compte 272 brasseries, en plus d’une quinzaine de producteurs étrangers, dont Labatt, Molson et Sleeman. La grande majorité des microbrasseries ont toutefois refusé de participer à l’initiative.

Trois brasseurs ont indiqué qu’ils participeraient à l’initiative, en offrant certaines de leurs bières au nouveau prix plancher :

  • Barley Days dans le comté de Prince Édouard offre sa nouvelle bière Loon Lager à 1 $
  • Cool Beer Brewing à Toronto vend sa bière Cool Blonde Lager à 1 $
  • Les supermarchés Loblaws vendent 7 variétés de bière President’s Choice à 1 $ « pour un temps limité »

Nous ne voulons pas que "Buck-A-Beer" ne soit qu’un feu de paille. Mais il nous faudra une discussion franche avec le gouvernement ontarien concernant toutes les taxes et les frais que nous devons payer.

Kevin Meen, responsable du développement corporatif, Cool Beer Brewing Co.

Il aimerait négocier, par exemple, les frais imposés par les magasins Beer Store et LCBO, soit 16 % et 28 % respectivement pour une entreprise de sa taille. En plus des taxes fédérale et provinciale, la marge de profit devient très mince, explique M. Meen.

Photo d'un homme en complet qui lève le pouce dans les airs tout en tenant une canette de bière dans l'autre main.

Le premier ministre ontarien Doug Ford (au centre) met les brasseurs au défi de réduire le prix de leur bière à 1 $.

Photo : Radio-Canada / Philippe de Montigny

L'initiative ne s’applique ni aux bières en fût ni à celles qui contiennent 5,6 % d'alcool et plus.

De nombreuses microbrasseries refusent de participer parce que, pour elles, produire une canette de bière coûte plus qu'un dollar.

Si je vendais une canette de bière pour un dollar, je perdrais de l'argent sur chaque vente de bière affirme Shawn Mailloux, propriétaire de Stack Brewing à Sudbury.

J'espère que ceux qui veulent de la qualité et qui veulent une vraie bière artisanale vont payer un peu plus cher et que notre marché ne va pas changer dit-il.

La brasserie Dominion City Brewing Co. à Ottawa organise pour sa part son propre défi « Buck-A-Beer » : au lieu de vendre chaque bière au prix d’un dollar, la compagnie verse 1 $, pour chaque bière vendue, à des organismes locaux qui viennent en aide aux réfugiés dans la capitale nationale.

Toronto

Politique provinciale