•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la pêche au hareng près de baleines noires fait sourciller

Une baleine noire empêtrée.
Le cordage utilisé par les pêcheurs est une menace pour les baleines noires qui s'y empêtrent. Photo: NOAA
Radio-Canada

Une guide de croisière aux baleines et un touriste de l'Ontario se demandent pourquoi la pêche au hareng n'a pas été interrompue à l'entrée de la baie de Fundy, près de l'île Brier. Ils soutiennent y avoir observé une baleine noire.

Le touriste ontarien Dan Blackman affirme y avoir vu une baleine noire jeudi en début d'après-midi, lors d’une croisière aux baleines.

Il y a eu une baleine qui sortait de l'eau. C’est une baleine noire de l'Atlantique Nord, nous en avons été témoins.

Dan Blackman, touriste en Nouvelle-Écosse

L’absence de nageoire dorsale ainsi que la queue de l’animal lui ont permis de l'identifier. Elle était tout à fait reconnaissable.

Les personnes à bord ont immédiatement identifié le mammifère comme une baleine noire, selon lui. Dan Blackman indique qu’il a participé à plus de 30 excursions d'observation des baleines au cours de sa vie.

Une observation similaire a été faite près de Long Island récemment. Cette dernière a été signalée au ministère des Pêches et des Océans (MPO).

Une carte de Long Island indique par un point noir où a été observée la baleine. Le point noir indique qu'une baleine noire a été observée à cet endroit. Il s'agit d'une capture d'écran d'une carte du MPO. Photo : Ministère des Pêches et des Océans

Aucune fermeture

Deux autres baleines ont été observées dans la baie de Fundy le 17 août. Toutefois, aucune fermeture de zone de pêche n’est prévue pour l’instant, précise le MPO par courriel.

D'après l'information dont dispose le MPO à l'heure actuelle, il n'y a pas de plan immédiat pour mettre en œuvre des mesures temporaires, car l'observation n'a pas eu lieu dans une zone d'habitat essentiel, où nous nous attendons à voir les baleines se rassembler.

Pour l'instant, la pêche continuera, mais les pêcheurs devraient être en état d'alerte.

Ministère des Pêches et des Océans

Des fermetures temporaires ont été imposées cette année au Nouveau-Brunswick après la mort d'au moins 18 baleines noires dans les eaux américaines et canadiennes l'an dernier. Douze d’entre elles étaient en territoire canadien.

Le bec d'une baleine noire émergeant de l'eau. Aucune baleine noire n'a été signalée morte en eaux canadienne cette année. Photo : New England Aquarium

Les observateurs sourcillent

Toutefois, le touriste et la guide sont mécontents de cette décision.

Penny Graham se demande pourquoi les zones de pêche ne sont toujours pas fermées alors que dans la région du Nouveau-Brunswick les interdictions étaient appliquées dès qu’il y avait un signalement de baleine noire.

Elle soutient que des pêcheurs ne sont pas loin de l’endroit où l’animal a été observé. Avec leur filet, ils peuvent ramasser tout ce qu'ils veulent, lance-t-elle.

Je suis désolée, ce n'est pas acceptable. Nous voulons savoir pourquoi le MPO n'a pas empêché ces pêcheurs d'entrer dans la zone où se trouvent les baleines

Penny Grahams, propriétaire du Mariner Cruises Whale and Seabird Tours

Ce qui me préoccupe le plus, c'est la pêche au hareng, ajoute pour sa part M. Blackman.

Nous regardons les pêcheurs de hareng, et ils ont installé ces énormes filets qui mettent en danger la baleine.

La population de baleines noires est estimée à entre 400 et 450 individus. De ce nombre, il ne reste qu'une centaine de femelles reproductrices.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Faune marine