•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sherbrooke : la campagne électorale s'invite à Fière la fête

Participants de la marche à l'extérieur.

Des centaines de personnes ont pris part à la marche des diversités au centre-ville de Sherbrooke dans le cadre de Fière la fête.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des centaines de personnes ont marché dans les rues du centre-ville de Sherbrooke, ce samedi, à l'occasion du grand rassemblement de Fière la fête, une célébration de la diversité sexuelle et de genre en Estrie.

Pour une 3e année, la marche des diversités clôt la semaine d’activités de Fière la fête.

« Cette marche permet de reconnaître les droits qu’on a acquis avec le temps et qu’on continue de défendre pour pouvoir les conserver », explique un des membres du comité organisateur, Jimmy Forgues.

Plusieurs candidats à l’élection provinciale y ont participé, dont la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, le candidat péquiste, Guillaume Rousseau, le candidat libéral Luc Fortin ainsi que des candidats et le chef du Parti vert du Québec.

Les organismes espèrent être davantage entendus en cette période électorale.

Le conseil québécois LGBT voit d’un bon oeil la campagne s’inviter aux festivités. « On aimerait voir tous les partis prendre des engagements réels », confie la directrice de l’organisation, Marie-Pier Boisvert.

Le conseil rappelle certaines de leurs revendications, dont une réforme du droit de la famille afin d’assurer une meilleure représentativité des familles LGBT ainsi qu’un changement de loi pour les personnes trans.

« On veut permettre aux personnes trans qui n’ont pas la citoyenneté de pouvoir changer leur mention de sexe. Le Québec est la seule province au Canada où ce n’est pas possible », précise Marie-Pier Boisvert.

La gestation pour autrui est aussi au coeur des enjeux revendiqués par les groupes présents à la marche. « Il y avait un programme de procréation assisté couvert par la Régie de l’assurance maladie du Québec aboli en 2015. On aimerait voir renaître ce programme », a conclu la présidente d’honneur de l’événement, Mona Greenbaum.

Estrie

Société