•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le navire échoué au Nunavut a repris le large

Une vaste étendue d'eau où se trouve un bateau.

L'Akademik Ioffe dans le golfe de Boothia, au Nunavut. Le navire s'est échoué vendredi matin alors qu'il transportait des passagers.

Photo : Instagram / Oceansensing

Radio-Canada

Un navire qui s'était échoué dans le Grand Nord canadien vendredi matin a été renfloué.

Andrea Beaubien, une porte-parole de l'entreprise touristique One Ocean Expeditions, a indiqué samedi matin que l’Akademik Ioffe avait repris le large et que tous ses passagers étaient en sécurité et avaient été pris en charge.

La porte-parole n’avait toutefois pas de détails quant aux dommages qu'aurait subis le bateau lorsqu’il s’est échoué dans le golfe de Boothia, au Nunavut.

Vendredi, le navire jumeau de l’Akademik Ioffe était venu prêter main-forte à l’équipage. Deux brise-glaces de la Garde côtière du Canada étaient aussi en route.

« Nous regrettons les inconvénients que cela occasionne pour nos passagers et nous travaillons de près avec le capitaine et le propriétaire du bateau ainsi que les différentes agences impliquées pour que la situation soit résolue le plus rapidement et le plus sécuritairement possible », avait expliqué la directrice générale de One Ocean Expeditions, Catherine Lawton, dans un communiqué publié vendredi.

Selon le site Internet de la compagnie, l’Akademik Ioffe est un navire de 117 mètres décrit comme étant « moderne, confortable, sécuritaire et renforcé pour la navigation dans la glace ».

Le bateau peut transporter jusqu’à 96 passagers et 65 membres d’équipage. Le nombre de personnes qui étaient à bord au moment de l’incident n’est pas connu.

One Ocean Expeditions affirme que ses trois appareils sont construits afin de pouvoir mener des recherches hydroacoustiques en régions polaires.

Avec les informations de La Presse canadienne

Grand-Nord

Accidents et catastrophes