•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vélo hivernal : les cyclistes de Québec devront attendre

Un cycliste brave les éléments durant la saison froide.
Un cycliste brave les éléments durant la saison froide. Photo: Radio-Canada / Luc Lavigne
Radio-Canada

Les cyclistes de Québec qui rêvent de rouler sur des pistes déneigées en hiver au centre-ville devront prendre leur mal en patience. Le comité exécutif rejette une proposition du conseiller municipal Yvon Bussières, qui souhaitait mettre en place un projet pilote sur le corridor Père Marquette dès l'hiver prochain.

Un texte d'Alexandre Duval

Dans son sommaire décisionnel, le comité exécutif explique qu'un tel projet pilote serait prématuré. La Ville a en effet mandaté Vélo Québec, en février dernier, pour étudier la question du vélo hivernal dans la capitale.

Le rapport de Vélo Québec est attendu d'ici la fin de l'année. Ce n'est qu'à ce moment que la Ville pourra évaluer « les coûts et les implications (équipements, contrats, etc.) des stratgéries psoposées par Vélo Québec ».

Lorsque cette étape sera réalisée, la Ville pourra déterminer la faisabilité d'un projet pilote de réseau cyclable hivernal ainsi que l'étendue de celui-ci.

Extrait du sommaire décisionnel, 23 août 2018

Dans sa vision des déplacements à vélo 2016-2020, la Ville s'était « engagée à faire une veille des bonnes pratiques d'entretien du réseau cyclable en hiver et non à aménager un réseau cyclable hivernal dans le premier plan quinquennal », indique aussi le sommaire exécutif.

Un corridor fréquenté

Dans sa proposition du 4 juillet dernier, Yvon Bussières rappelait que le corridor Père-Marquette est l'axe le plus utilisé en haute-ville. Il relie la colline parlementaire et l'Université Laval.

Selon les relevés de Québec, il s'agirait de l'un des axes cyclables les plus fréquentées de toute la ville.

Yvon Bussières croit qu'il ne faut pas attendre le rapport de Vélo Québec avant d'agir. Déneiger le corridor Père-Marquette pendant un hiver permettrait de voir comment les choses se passent et d'en tirer des leçons pour la suite.

« Ça va juste bonifier le rapport qu’ils attendent parce que c’est comme une recherche-action. On va être sur le terrain. On va expérimenter le déneigement. On va voir comment le corridor est populaire pour toute la population étudiante. »

On aurait des données additionnelles qui pourraient être utilisées aussi pour l’expérience du vélo hivernal dans l’ensemble de la ville.

Yvon Bussières, conseiller indépendant

Actuellement, la Ville de Québec cesse d'entretenir ses pistes cyclables entre le 1er novembre et le 30 avril.

Dans le sommaire exécutif, on reconnaît toutefois que malgré cette absence d'entretien, un nombre « grandissant » de citoyens optent tout de même pour le vélo en hiver.

Malgré la position du conseil exécutif, Yvon Bussières compte maintenir son avis de proposition pour le conseil municipal du 27 août.

Politique