•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un an après sa création, l’équipe d’intervention en milieu rural a répondu à plus de 400 appels

Un tracteur vert enneigé devant un cabanon et des installations agricoles, en temps de neige.
Des fermiers de la Saskatchewan ont fait part de leur frustration et de leur impuissance face à la criminalité en milieu rural en Saskatchewan. Photo: CBC
Radio-Canada

L'équipe de protection et d'intervention Protection and Response Team (PRT) fête son premier anniversaire vendredi. Elle a été mise en place durant l'été 2017 pour épauler la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans le but d'éradiquer la criminalité en milieu rural.

La PRT a pour objectif premier de réduire les délais de réponse en cas d’appel à l’aide hors des grands centres urbains de la province.

Formée de 120 agents de la GRC et de policiers municipaux, de 98 agents de la conservation provinciaux et de 40 agents d’application des lois sur les véhicules utilitaires, elle a reçu un coup de pouce financier dans le dernier budget du gouvernement.

Le budget 2018-2019 débloquait 4,9 millions de dollars de la Société d’assurances de la Saskatchewan (SGI) pour la Stratégie de lutte contre le crime en milieu rural, ce qui a notamment permis à la PRT d’accueillir 30 nouveaux policiers en son sein.

L’équipe a aussi fait l’achat de lecteurs automatiques de plaques d’immatriculation supplémentaires. Ces appareils alertent les policiers lorsqu’ils lisent la plaque d’immatriculation d’un véhicule volé ou du véhicule d’un conducteur recherché. Chaque détecteur coûte 20 000 à 25 000 $ avec l’installation.

Depuis le lancement opérationnel de la PRT, en avril, ses agents ont répondu à plus de 400 appels.

Saskatchewan

Crimes et délits