•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
François Legault avec ses candidats François Paradis et Marguerite Blais

François Legault était notamment accompagné de sa candidate Marguerite Blais lors de son annonce sur le remplacement des CHSLD. Mme Blais était ministre responsable des aînés dans le gouvernement libéral de Jean Charest.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Radio-Canada

Fini les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), promet la Coalition avenir Québec si elle est portée au pouvoir le 1er octobre. Le parti de François Legault veut remplacer les CHSLD par des « Maisons pour aînés », son premier engagement officiel de la campagne.

Un texte de Julie Marceau

« La CAQ va lancer le projet d’une génération! », a déclaré d'emblée le chef de la CAQ à sa deuxième journée de campagne électorale à Salaberry-de-Valleyfield, dans la circonscription de Beauharnois, en Montérégie.

François Legault s'engage à remplacer le modèle actuel des CHSLD, jugé « désuet » et « dépassé » par un nouveau type d’habitation : les « Maisons des aînés ».

Ces « maisons » seraient de petites unités climatisées accueillant un maximum de 70 à 130 personnes.

Le parti s’engage dès son premier mandat à entamer une consultation auprès des usagers et du personnel de CHSLD pour construire une trentaine de ces « maisons ».

Le projet est estimé à 1 milliard de dollars en immobilisations pour la première phase. Cet argent proviendrait du Plan québécois des infrastructures. Les coûts d’exploitation de ces résidences sont estimés à 245 millions de dollars par année.

D’ici 2038, les places existantes en CHSLD seraient entièrement remplacées par ce nouveau type d’habitation, soutient la CAQ.

Une résidence pour aînés envisagée par la CAQ

Le projet de la Coalition avenir Québec afin de remplacer les CHSLD. Crédit : image tirée d'une vidéo de la CAQ

Photo : Radio-Canada

Pas tellement nouveau, dit Couillard

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, a laissé entendre que M. Legault ne propose rien de très neuf.

« D’après ce que j’entends, ça me semble effectivement confirmer les orientations actuelles du gouvernement », a-t-il dit lors d'un point de presse à Trois-Rivières.

« Pour la climatisation, toutes les nouvelles installations vont être climatisées et environ 90 % des installations [existantes] ont au moins un local climatisé par étage, a-t-il ajouté. Alors, on est pas mal là. »

« Quant aux unités dont il parle, elles sont déjà en place dans beaucoup de CHSLD et toutes les nouvelles constructions sont faites avec ce modèle-là, a également souligné M. Couillard. Ce qui n’est pas clair dans ce que M. Legault dit, c’est : est-ce qu’il parle des nouvelles constructions ou il va tout refaire les constructions actuelles? »

En entrevue au 15-18, la candidate caquiste dans Prévost et ancienne ministre responsable des Aînés dans le gouvernement libéral de Jean Charest, Marguerite Blais, a précisé les visées de son parti.

« On garde ce qui a déjà été fait, a tranché Mme Blais. On rénove des CHSLD et on fait en sorte qu'ils soient de meilleure qualité. Mais, dorénavant, au lieu de construire des CHSLD selon le modèle qui existe, on construit des places. Il manque 2600 places actuellement, et il y a 570 personnes aînées qui sont hospitalisées parce qu'il n'y a pas de place en CHSLD. Donc, on se construirait 2600 places avec le modèle des maisons des aînés entre la période de 2018 et de 2022. »

« De toute façon, il faudrait en construire d'autres, des CHSLD. Donc, au lieu de construire les modèles traditionnels, on les veut beaucoup plus humains », a-t-elle expliqué, en évoquant un « style scandinave » qui « plaît beaucoup aux gens ».

Les CHSLD en mauvais état au Québec

Près du quart des CHSLD sont en mauvais ou en très mauvais état au Québec, révélaient en juin des données obtenues par Radio-Canada.

En avril dernier, cinq associations représentant plus de 700 000 aînés au Québec avaient adressé leurs demandes préélectorales aux partis politiques, demandant notamment de meilleurs soins en CHSLD.

Le Québec compte environ 100 000 aînés de plus chaque année. En 2031, ce sera plus du quart de la population qui aura 65 ans et plus.

Avec des informations de Bernard Barbeau

Politique provinciale

Politique