•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ex-PDG du réseau de la santé fait le saut avec la CAQ

François Legault au podium avec Danielle McCann à sa gauche et Marie-Chantal Chassé à sa droite.
Le chef de la CAQ, François Legault, a présenté ses candidates Danielle McCann (à gauche) et Marie-Chantal Chassé (à droite). Photo: Radio-Canada / Mathieu Potvin

François Legault a laissé entendre à mots à peine couverts, vendredi après-midi, que la candidate de la Coalition avenir Québec dans la circonscription montérégienne de Sanguinet, Danielle McCann, est celle en qui il voit maintenant sa future ministre de la Santé. Le chef de la CAQ s'est toutefois gardé de le confirmer.

Un texte de Bernard Barbeau

M. Legault a annoncé officiellement la candidature de l'ancienne présidente-directrice générale de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, de même que celle de Marie-Chantal Chassé, PDG et fondatrice de l’entreprise JMJ Aéronautique, dans la circonscription de Châteauguay.

Mme McCann briguera donc les suffrages dans Sanguinet, qui comprend les municipalités de Saint-Rémi, Sainte-Catherine, Saint-Constant et Saint-Mathieu, sur la Rive-Sud. Elle y affrontera notamment Alain Therrien, du Parti québécois, en poste depuis six ans.

« On s’entend très bien sur ce qu’il y a à faire dans le réseau de la santé », a dit M. Legault, ajoutant que « cette femme est prête à gérer un grand portefeuille ».

Mais il a refusé de dire clairement s'il compte nommer Danielle McCann ministre de la Santé.

Elle a toutes les qualités pour l’être, mais je ne révélerai pas mon Conseil des ministres et je ne commencerai pas à y penser avant le 2 octobre au matin, si j’ai le privilège d’être choisi comme premier ministre.

François Legaut, au sujet de Danielle McCann

Avec sa longue expérience dans le réseau de la santé, Mme McCann semble à tout le moins destinée à occuper les fonctions de ministre de la Santé, advenant l'élection de la CAQ le 1er octobre. M. Legault affirme qu'il souhaite y installer un gestionnaire d'expérience, plutôt qu'un médecin.

Selon nos informations, M. Legault souhaite en fait créer un ministère à deux têtes à la Santé. Le gestionnaire qui serait responsable de ce portefeuille serait secondé par le neurologue Lionel Carmant à titre de délégué à la petite enfance. Le Dr Carmant tentera de déloger Diane Lamarre, porte-parole du PQ en matière de santé dans Taillon, toujours en Montérégie.

M. Legault regarde Mme McCann avec un grand sourire.François Legault et celle qui pourrait devenir ministre de la Santé, Danielle McCann. Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Une arrivée soudaine

Jusqu'à la semaine dernière, M. Legault espérait attirer dans son équipe l'ex-PDG du CHU de Québec-Université Laval, Gertrude Bourdon. Cette dernière lui a finalement fait faux bond pour se joindre aux libéraux de Philippe Couillard. La candidature de Mme Bourdon a été confirmée vendredi après-midi par le chef libéral.

Danielle McCann a convenu que son entrée en politique est soudaine.

J’ai rencontré M. Legault lundi. Et mardi, je faisais le saut en politique. Ce fut une rencontre, pour moi, remarquable. J’ai senti avec lui une forte convergence d’idées, entre autres sur les moyens, évidemment, d’améliorer la situation en santé, un sujet qui me tient très à coeur.

Danielle McCann, candidate de la CAQ dans Sanguinet

Et contrairement à Gertrude Bourdon, elle n'a pas eu de désaccord avec François Legault. « En lisant les orientations de la Coalition avenir Québec en santé, la réflexion m’est venue et je l’ai partagée : j’aurais aimé écrire les orientations de la CAQ en santé », a-t-elle dit.

« On s’est vus lundi et on est tombés en amour! » a lancé M. Legault. « Ça a été pas mal plus facile, ma rencontre avec Mme McCann, que ma rencontre avec Mme Bourdon, qui disait : "Je ne veux pas rouvrir l’entente avec les spécialistes, je ne veux pas vraiment revoir le mode de rémunération des médecins de famille, il faut mettre beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent dans les hôpitaux." »

Danielle McCann a indiqué qu'elle n'hésitera pas à rouvrir l'entente de Québec avec les médecins spécialistes si elle s'assoit derrière le bureau sur lequel se trouve ce dossier.

« L’entente qui avait été amenée en 2003 par M. Legault [alors ministre péquiste de la Santé] prévoyait une hausse de salaire en fonction du coût de la vie, en fonction aussi des comparaisons avec le reste du Canada, a rappelé Mme McCann. On est allé au-delà de ça. Et bien au-delà de ça. C’est là que le bât blesse. »

« Il y a de grosses modifications qui vont être faites, a-t-elle averti. La Maison des aînés de ce matin en est un exemple. La réouverture de l’entente, c’est un autre exemple. La modification de la rémunération des médecins de famille, ça aussi, c’est un autre exemple. Ce sont de gros changements, ça. Mais ce sont des changements nécessaires. »

Une candidate qui incarne la CAQ

Marie-Chantal Chassé, candidate dans Châteauguay, semble pour sa part incarner plusieurs des valeurs mises de l'avant par la CAQ.

Femme d'affaires qui compte 25 ans d’expérience en ingénierie, dont 20 ans dans l’industrie aéronautique, elle est mère d'une famille recomposée qui compte cinq enfants, dont certains ont eu des troubles d'apprentissage, et est aussi « fille de parents qui gagnent en âge ».

« Je désire profondément pour les miens et pour l’ensemble des Québécois une société où l’on fait plus, une société où l’on fait mieux, a-t-elle plaidé. Répondre aux besoins de chacune et chacun à toutes les étapes de leur vie, de leur premier à leur dernier souffle. »

Elle affrontera le député libéral sortant Pierre Moreau dans Châteauguay. Élu dans la circonscription depuis décembre 2008, M. Moreau est ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles dans le gouvernement sortant de Philippe Couillard.

Politique provinciale

Politique