•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Métaux canadiens lorgnent un terrain à Baie-Comeau

Le projet ultime des Métaux canadiens inc. consiste à transporter la silice de Saint-Vianney vers Matane par camion, avant de la transborder sur un navire vers Baie-Comeau, où elle serait ensuite transformée.

Le projet ultime des Métaux canadiens inc. consiste à transporter la silice de Saint-Vianney vers Matane par camion, avant de la transborder sur un navire vers Baie-Comeau, où elle serait ensuite transformée.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La compagnie Les Métaux canadiens signe une lettre d'intention pour l'achat d'un terrain de 43 hectares dans le parc industriel Jean-Noël-Tessier de Baie-Comeau, où l'entreprise souhaite construire une usine de transformation de silice.

L'entente est valide jusqu'au 31 décembre 2019.

Selon le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, le projet des Métaux canadiens avance rapidement.

Le maire souhaite que cette entente fasse progresser les dossiers de la construction du nouveau tronçon de la route 389 et de la nouvelle ligne d'alimentation en électricité du parc industriel.

La Ville peut amorcer des travaux pour évaluer les particularités géotechniques du terrain qui pourrait accueillir l'usine des Métaux canadiens.

Avec la lettre d'intention en main, le maire Montigny souhaite maintenant que le ministère des Transports et Hydro-Québec emboîtent le pas.

Yves Montigny veut attirer de nouvelles entreprises à Baie-Comeau pour faire augmenter les revenus de la Ville. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Yves Montigny veut attirer de nouvelles entreprises à Baie-Comeau pour faire augmenter les revenus de la Ville.

Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

On a vraiment besoin de s’assurer que l’énergie soit disponible sur le territoire, souligne Yves Montigny. Hydro-Québec est consciente de ça, Hydro-Québec travaille rapidement. Cette lettre d’entente comprend vraiment ces clauses-là qu’ils ont besoin d’énergie pour être capables d’acheter le terrain et bien évidemment le chemin pour s’y rendre. Ce sont deux enjeux importants sur lesquels on va rester très vigilant pour s’assurer que ce projet-là ne soit pas ralenti.

Le minerai proviendrait d'une carrière à Saint-Vianney, dans la Matapédia.

Un côté de la mine de silice à Saint-Vianney, dans la MatapédiaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La mine de silice à Saint-Vianney dans la Matapédia

Photo : Radio-Canada

L'extraction de 225 000 tonnes de minerai est prévue annuellement, essentiellement pendant l'été, pendant 28 ans.

La capacité de production de l'usine de Baie-Comeau serait de 50 000 tonnes de silicium par année.

L'action des Métaux canadiens vaut en ce moment 8 ¢ à la Bourse des valeurs canadiennes (CSE). Elle avait atteint un sommet en mai 2016, à 38 ¢.

Avec les informations de William Phoenix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !