•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Foule conquise d'avance pour George Thorogood

George Thorogood au Festival de blues de Trois-Rivières, le 23 août 2018.

George Thorogoodau Festival de blues de Trois-Rivières, le 23 août 2018.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'amphithéâtre Cogeco était plein à craquer pour le concert phare de la 10e année du festival Trois-Rivières en Blues, le spectacle de la légende du blues, George Thorogood.

Un texte de Catherine Bouchard

Les spectateurs étaient unanimes: c'est la présence de l'interprète de Born to be bad qui les a menés au festival pour le coup d'envoi, jeudi soir.

« On l'aime pour quelques chansons qui nous ont fait vibrer il y a plusieurs années », a indiqué Paul Lacoursière.

Denis Boutin arborait fièrement son chandail de George Thorogood and The Destroyers.

« Je l'ai vu deux fois à Montréal et là je viens de le voir à Trois-Rivières, proche de même, on ne peut pas s'en passer, ça va être malade », soulignait l'homme originaire de Shawinigan.

Les guitares lourdes du chanteur originaire du Delaware ont conquis la foule, déjà très réceptive, dès les premiers accords.

La foule à l'amphithéâtre Cogeco était conquise par George Thorogood.

La foule à l'amphithéâtre Cogeco était conquise par George Thorogood.

Photo : Radio-Canada

Les admirateurs attendaient avec impatience la chanson One bourbon, one scotch, one beer. George Thorogood s'est même permis un petit suspense avant d'entamer le célèbre titre.

Plusieurs spectateurs sont restés debout une bonne partie de la soirée, dansant et claquant des mains.

Samantha Fish envoûtante

Samantha Fish a elle aussi conquis les spectateurs lors du Festival de blues de Trois-Rivières.

Samantha Fish a elle aussi conquise les spectateurs lors du Festival de blues de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

« Il y a une magie dans cette ville [Trois-Rivières] », a souligné l'auteure-compositrice-interprète, avec son fort accent du Midwest américain.

La chanteuse et guitariste avait de grandes chaussures à porter: faire la première partie de George Thorogood. C'est mission accomplie pour la jeune femme de 29 ans, originaire de Kansas City.

Elle a réussi à charmer les spectateurs avec sa voix forte et sa musique variant entre ses balades, chansons décidément plus rocks et parfois plus blues.

Mauricie et Centre du Québec

Spectacles