•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pierres se détachent de la façade de l’église de Saint-Éloi

Un périmètre de sécurité est érigé autour de l'église. De grosses pierres sont éparpillées sur le parvis de l'église.
Des pierres se sont détachées de la façade de l'église de Saint-Éloi. Photo: Gracieuseté - Bertin Denis
Radio-Canada

Des pierres de l'église de Saint-Éloi se sont écroulées sur le parvis mercredi. Cet incident relance le débat sur la pertinence de conserver le bâtiment qui est fermé depuis deux ans.

L'importante masse de pierre s'est détachée en haut de la fenêtre qui se trouve au dessus de la porte centrale. Un périmètre de sécurité a été établi autour de l'édifice.

L'état de décrépitude du bâtiment était connu puisque des filets de sécurité avait été installés à certains endroits sur la structure pour éviter justement ce type d'incident.

Selon l'économe diocésain Michel Lavoie, c'est la première fois qu'une telle situation se produit sur le territoire du diocèse de Rimouski.

Vendre, la seule solution

Les paroissiens devront décider de l'avenir de l'église de Saint-Éloi d'ici la fin septembre. Le président de la Fabrique Saint-Éloi, Bertin Denis, ne croit pas que le Diocèse leur viendra en aide.

Monseigneur Grondin nous a dit en rencontre à Trois-Pistoles [...] que lui, les églises avec un petit e, ce n’était pas son domaine, ce n’était pas sa responsabilité, donc j’ai comme l’impression que ça revient à nous autres.

Bertin Denis, président de la Fabrique de Saint-Élois

Il explique que la fabrique n’a pas les moyens de rénover l’édifice ou de le démolir et que la municipalité de Saint-Éloi n’a pas besoin d’espace communautaire. La seule option est donc, selon lui, de vendre l’église.

Bas-Saint-Laurent

Croyances et religions