•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dialogues sur l’identité de genre dans les vestiaires des arénas de l’Ontario

Des enfants disputent un match de hockey dans un aréna

Des enfants disputent un match de hockey.

Photo : Radio-Canada / Stephanie Brown

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Fédération de hockey de l'Ontario (FHO), qui gère le hockey mineur, obligera ses entraîneurs à avoir une discussion avec les joueurs sur la diversité, le respect et l'inclusion liés à l'identité de genre avant le début de la saison.

Nous voulons que le sport soit inclusif et la responsabilité de nos entraîneurs ne consiste pas à juger les joueurs, mais à créer un environnement où chacun se sent respecté et à l'aise en jouant au hockey, estime le directeur général de la Fédération de hockey de l’Ontario, Phil McKee.

Depuis quelques années, les entraîneurs aux quatre coins du pays reçoivent une formation obligatoire sur l’identité de genre et l'inclusion avant de pouvoir commencer à entraîner une équipe. La Fédération ontarienne est toutefois la première à imposer ce dialogue avec les joueurs avant le début de la saison.

La décision d’imposer ce dialogue survient après une décision du Tribunal des droits de la personne de l'Ontario en 2013. À l’époque, une plainte avait été déposée par Jesse Thompson, un adolescent transgenre originaire d'Oshawa, qui avait dénoncé la manière dont il avait été traité.

Selon son témoignage au Tribunal, il avait été invité à utiliser le vestiaire des filles, alors qu'il se considérait comme un garçon.

En vertu de la décision, la FHO devra procéder à des vérifications aléatoires auprès des équipes pour s’assurer qu’au moins 80 % des organisations ont eu ces discussions.

Les conversations auront lieu dans les équipes de tous les âges et à tous les niveaux de compétition.

Des trousses seront fournies aux entraîneurs pour les aider à se préparer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !