•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’industrie du cinéma en plein essor en Colombie-Britannique

Ryan Reynolds dans le film « Deadpool ».
Plus de 100 millions de dollars ont été injectés dans l'économie de la Colombie-Britannique pendant le tournage de la suite du film « Deadpool », mettant en vedette Ryan Reynolds. Photo: AP / Twentieth Century Fox Film Corp./Joe Lederer

L'industrie cinématographique et télévisuelle a injecté plus de 3 milliards de dollars dans l'économie britanno-colombienne durant la dernière année, ce qui place la province au troisième rang des plus grands centres de production nord-américains, derrière la Californie et l'État de New York, selon la Commission du film de Vancouver.

Une analyse réalisée par la Banque Scotia indique que l’industrie du film et de la télévision de la Colombie-Britannique a dépassé celle de l’Ontario pour la première fois en 2017.

Le commissaire du film de Vancouver, David Shepheard, souligne que les dépenses de l’industrie ont augmenté de 12 % durant la dernière année. D’après les plus récentes prédictions économiques de la Banque Scotia, cette croissance devrait se poursuivre l’an prochain.

« Le choix numéro un » des plateformes de diffusions en ligne

Dans les derniers mois, la production de plusieurs films à gros budget a injecté des millions de dollars dans l’économie de la Colombie-Britannique.

Montants dépensés dans la province

(salaires, hébergements, équipements et location de lieux de tournage)

  • Deadpool 2 : plus de 100 millions de dollars
  • La guerre de la planète des singes : 81 millions de dollars

Source : Creative BC

Si le cinéma participe à la croissance de l’industrie dans la province, les productions des plateformes de diffusions en ligne jouent elles aussi un rôle important, selon David Shepheard.

« Récemment, les entreprises comme Netflix, Amazon, Apple et Hulu ont augmenté leurs investissements dans de nouveaux contenus destinés à ces plateformes, dit-il. Vancouver est toujours le choix numéro un pour ce type de projets. »

La production d'effets visuels et la postproduction font partie des principales forces de la province, selon le commissaire.

Des productions de calibre international

Une grande partie des projets qui sont réalisés en Colombie-Britannique proviennent de l’étranger, principalement des États-Unis.

David Shepheard admet que la valeur du dollar canadien fait partie des éléments qui attirent de nombreuses compagnies de production américaines dans la province.

Il ne s’agit toutefois pas du facteur le plus important, précise-t-il. « C’est principalement la qualité des équipes et des infrastructures ainsi que la présence de talents capables de produire des émissions et des films de calibre international. »

De plus, la variété des paysages que l’on trouve dans la province est très intéressante pour les producteurs, selon lui.

Évidemment, des endroits comme Gastown ou Stanley Park et la vue sur les montagnes sont très populaires, mais Vancouver sert aussi de doublure pour d’autres endroits.

David Shepheard, commissaire du film de Vancouver

David Shepheard ajoute que la proximité avec Los Angeles contribue à renforcer les liens entre Vancouver et Hollywood.

Colombie-Britannique et Yukon

Cinéma