•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un paysage tropical inondé. On voit des palmiers, un bâtiments et une voiture dans l'eau.

Une inondation dans la ville de Hilo, à Hawaii.

Photo : Reuters / Médias sociaux

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les vents violents et les pluies torrentielles charriés par l'ouragan Lane ont frappé Hawaï jeudi, provoquant crues, glissements de terrain et vagues immenses dans l'archipel où les écoles ont été fermées.

Plus de 30 cm de pluie sont déjà tombés sur la partie est de la Grande île, l'île principale de l'archipel, selon une porte-parole de l'agence de défense civile du comté d'Hawaï. Une quinzaine de routes ont été fermées en raison des inondations et des glissements de terrain.

Lane, qui se déplace vers le nord-ouest à une vitesse de 11 km/h, a été classé comme une puissante tempête de catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui compte cinq échelons, avec des vents pouvant atteindre près de 210 km/h.

Selon les dernières prévisions, l'oeil de la tempête pourrait se nicher juste à l'ouest de l'archipel vendredi avant de repartir au large vers l'océan, mais la prudence reste de mise.

Le président Donald Trump a déclaré l'état d'urgence dans l'archipel.

Les vents pourraient faire monter le niveau de la mer de 1 m à 1,5 m au-dessus de la normale le long de la côte ouest de la Grande île, indique le Centre national des ouragans.

Le gouverneur de l'État, David Ige, a exhorté les habitants à se préparer au pire et à constituer des stocks de 14 jours en eau, nourriture et médicaments. Toutes les écoles publiques, les campus de l'Université d’Hawaï et les administrations non essentielles sur les îles d'Oahu et de Kauai ont été fermés pour au moins deux jours à partir de jeudi.

Un homme fixe des planches de surf sur les murs d'un commerce de planches.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un commerçant fixe les planches de surf qu'il loue en prévision du passage de l'ouragan Lane à Hawaï.

Photo : epa-efe / BRUCE OMORI

De longues files de voitures se sont formées dans les stations-service à Honolulu, la capitale de l'État. Les navires et sous-marins de l'US Navy basés à Hawaï ont reçu l'ordre de quitter le port, une pratique courante visant à éviter les dégâts à l'approche d'un ouragan.

La marine américaine a déplacé la majeure partie de sa flotte hors de Pearl Harbor mercredi.

Selon l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère, l'ouragan le plus puissant à avoir frappé Hawaï a été l'Iniki, de catégorie 4, qui a touché terre sur l'île de Kauai le 11 septembre 1992. Il a fait 6 morts et endommagé ou détruit plus de 14 000 habitations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !