•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éducation sexuelle en Ontario : la toile réagit au processus de dénonciation des enseignants

Le symbole "homme" (Mars) et "femme" (Venus) sont dessinés dans les marques de craie sur un tableau noir.

Le gouvernement ontarien a annoncé mercredi que les parents pourraient dénoncer en ligne les enseignants qui décideraient d'ignorer le programme préréforme dès la rentrée scolaire.

Photo : iStock / seraficus

Radio-Canada

L'annonce de représailles, par le gouvernement ontarien, envers les enseignants qui ne suivront pas le programme d'éducation sexuelle préréforme à compter de septembre, a provoqué l'ire de nombreux internautes.

Mettant ainsi en oeuvre une promesse électorale, le gouvernement a annoncé en juillet qu’il réinstaurerait dès la prochaine rentrée scolaire, l’ancien programme d’éducation sexuelle en attendant de mener des consultations avec les parents.

Dans un document d’information, l’Ontario a recommandé à tout parent [qui] soupçonne qu’un enseignant met en péril l’éducation de son enfant en ignorant délibérément le curriculum de l’Ontario [d’appeler] le Service des enquêtes et des audiences de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario.

De nombreux internautes réagissent vigoureusement à la nouvelle.

L'internaute Christian Prémont estime que l’ancien curriculum va à l’encontre » de la volonté du gouvernement de voir « [les] enseignants, directeurs d’école et représentants des conseils scolaires [remplir] leurs obligations envers les parents et les enfants à l’égard de ce que les élèves apprennent en classe.

D’autres s’interrogent sur le sort réel qui sera réservé aux enseignants qui seront dénoncés.

Des commentaires publiés sur Facebook

Des internautes se demandent quelle punition recevront les enseignants qui décideront de déroger à la règle en ce qui concerne le programme d'éducation sexuelle.

Photo : Facebook/Je suis Franco-Ontarien // Franco-Ontarienne

La version du programme d’éducation sexuelle qui sera enseignée dans les écoles ontariennes dès l’automne est celle de 1998, mais comprend également des notions telles que l’identité de genre et l’orientation sexuelle. La version exclut toutefois les concepts de sexe anal et de sexe oral qui se trouvaient dans le programme mis en place en 2015.

Le gouvernement compte entamer son processus de consultation en septembre.

Politique provinciale

Politique