•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À quoi ressemblent les autocars des chefs durant la campagne électorale?

Un bus

Les chefs des partis politiques ainsi que de nombreux journalistes vont parcourir le Québec durant plus d'un mois à bord de plusieurs véhicules.

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pendant 39 jours, des autocars aux couleurs des quatre grands partis sillonneront le Québec pour permettre aux chefs d'aller à la rencontre d'une partie des 6,1 millions d'électeurs que compte la province. Derrière eux, plusieurs autres véhicules sont réservés aux médias. À quoi ressemblent-ils? Visite guidée.

Un texte de Romain Schué (Nouvelle fenêtre)

Tous les jours, du matin au soir, ces autocars parcourront des centaines de kilomètres.

À l'intérieur, tout est mis en place pour permettre aux chefs de travailler, de préparer leurs annonces, de peaufiner leurs discours, mais aussi pour se relaxer quelques instants, avant le prochain événement de campagne.

On y retrouve des espaces avec quatre sièges et des tablettes, tout comme des sièges individuels, avec un endroit pour se reposer.

Un autocar avec des siègesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'intérieur du bus de Philippe Couillard.

Photo : Radio-Canada

Un coin pour la cuisine est aussi disponible au milieu du véhicule.

Une garde-robe est également installée pour permettre aux candidats de se changer.

Un espace pour faire réchauffer des plats est disponible dans les autocars.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un espace pour faire réchauffer des plats est disponible dans les bus.

Photo : Radio-Canada

Quatre autocars aux couleurs de leur parti

Avec le déclenchement des élections jeudi, chaque chef de parti est monté à bord de son autocar, sauf les porte-parole de Québec solidaire, qui prendront la route la semaine prochaine.

Francois Legault devant un autocarAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

François Legault a embarqué jeudi dans son bus, avec sa femme Isabelle Brais.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Dion

Ils vont avoir plus d'un mois pour convaincre les Québécois qui seront appelés à désigner le député de leur circonscription et, par conséquent, leur futur premier ministre, le 1er octobre.

Deux hommes devant un autocarAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-François Lisée avec le bus du Parti québécois

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbe

Les stratégies ont commencé. Philippe Couillard et François Legault ont démarré leur tournée à Québec.

L'autocar de Philippe CouillardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le bus de Philippe Couillard

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

De son côté, Jean-François Lisée était en banlieue de Montréal pour lancer sa campagne, alors que Manon Massé est restée dans la métropole, entourée de nombreux candidats sur l'île.

Un autocarAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Québec solidaire a dévoilé son bus de campagne.

Photo : Radio-Canada / David Gentile

Des autocars pour les journalistes

Les journalistes ont eux aussi leur propre véhicule. Deux autocars suivent ceux des chefs : l'un est réservé à la presse écrite, l'autre aux réseaux de télévision.

Un autocarAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le bus des médias

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Des pupitres, avec une lampe, sont installés pour permettre aux journalistes de poser leur ordinateur et de travailler en temps réel. Un réseau wi-fi est également disponible.

Un ordinateurAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un grand espace de travail est mis à disposition des journalistes.

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Afin de réaliser les reportages qui seront diffusés dans les journaux télévisés, des techniciens peuvent installer une table de montage dans le véhicule.

Des ordinateursAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les reportages télévisés sont réalisés à l'intérieur des bus.

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Enfin, un coin cuisine est disponible à l'arrière, avec un frigo, un mini-four, un micro-ondes et une machine à café.

Un micro-ondesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un espace de cuisine est disponible à l'arrière des bus.

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Par ailleurs, si la mise en place de ces caravanes est assurée par les partis, ces derniers n'offrent pas le déplacement en autocar aux journalistes.

Chaque média, dont Radio-Canada, paie sa place pour être à l'intérieur de ces véhicules et pour suivre, au jour le jour, cette campagne électorale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !