•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sursis accordé aux médecins résidents saoudiens au Canada

Un médecin marchant dans un corridor d'hôpital.

Cette annonce est perçue comme un répit pour près de 1000 personnes forcées de mettre fin à leur formation.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cinq universités canadiennes ont indiqué mercredi que les médecins saoudiens en formation seront autorisés à rester plus longtemps, deux semaines après que Riyad eut ordonné leur retour dans la foulée d'une querelle diplomatique entre l'Arabie saoudite et le Canada.

Les médecins stagiaires saoudiens inscrits à leurs programmes ont obtenu trois semaines supplémentaires. Au lieu de quitter le pays le 31 août, ils pourront demeurer jusqu’au 22 septembre.

Cette annonce est perçue comme un répit pour près de 1000 personnes forcées de mettre fin à leur formation. La raison pour laquelle cette prolongation a été accordée n'a toutefois pas été précisée.

« Nous avons un engagement verbal [....] qu'il y a une prolongation de la date de retour à la maison jusqu'au 22 septembre. »

— Une citation de  Salvatore Spadafora, vice-doyen de l'éducation postdoctorale à l'Université de Toronto

Selon Salvatore Spadafora, vice-doyen de l'éducation postdoctorale à l'Université de Toronto, les écoles attendent la confirmation écrite du gouvernement saoudien.

Il affirme que le Bureau culturel saoudien, qui place des centaines d'étudiants saoudiens de troisième cycle en médecine dans les hôpitaux canadiens, avait lancé un appel en ce sens plus tôt cette semaine.

Des étudiants saoudiens en résidence au Canada s’apprêtaient à quitter le pays pour se conformer aux ordres des autorités saoudiennes, furieuses après un appel du Canada à la libération de militants arrêtés en Arabie saoudite.

Riyad avait donné jusqu’à la fin du mois à ses étudiants pour regagner le pays.

Les autorités saoudiennes ont aussi gelé les nouveaux échanges commerciaux avec le Canada, expulsé l'ambassadeur et bloqué les importations de grains canadiens.

Des médecins spécialistes opèrent un patient au dos.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Au coût de 1,5 million de dollars, la nouvelle table opératoire et le nouvel appareil d'imagerie médicale facilitent le travail des spécialistes, mais surtout, améliorent la qualité des chirurgies de la colonne vertébrale.

Photo : Radio-Canada

Un doyen associé de l'Université de la Colombie-Britannique a de son côté fait état d’une lettre du Bureau culturel saoudien confirmant la prolongation. Il précise que les étudiants inscrits aux examens les 26 et 27 septembre peuvent rester au Canada pour les passer.

L'Université Dalhousie à Halifax, l'Université McGill à Montréal et l'Université McMaster près de Toronto ont elles aussi confirmé l’information.

Selon le Bureau de la culture saoudienne, l'Arabie saoudite est la plus importante source de résidents et de boursiers formés à l'étranger au Canada. Il a déclaré que 514 Saoudiens représentaient « plus de 95 % » des places de résidence internationale du pays au cours de la prochaine année scolaire.

Salvatore Spadafora espère qu'il y aura une résolution qui permettra aux étudiants de rester au pays.

Avec les informations de CBC, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !