•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Banff, le lieu de rendez-vous des ingénieurs exigeants

Un ordinateur portable avec des insciptions codées. On voit les mains d'une personne sur le clavier.
La 26e Conférence internationale en ingénierie des exigences a lieu, cette année, au Centre pour les arts et la créativité de Banff. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La 26e Conférence internationale en ingénierie des exigences a lieu, cette année, au Centre pour les arts et la créativité de Banff. Des centaines d'experts du monde entier s'y retrouvent toute la semaine pour des conférences et des ateliers sur l'innovation et la technologie.

L'ingénierie des exigences est une approche qui place les besoins des clients au coeur de la création des systèmes informatiques. « C’est ce qui fait le lien entre les besoins du public et les gens qui vont développer le logiciel », rappelle Sébastien Mosser, professeur en génie logiciel, à l'Université de Nice, en France.

Or, les usagers ne savent pas toujours ce dont ils ont besoin, ce qui rend la tâche des experts bien complexe. Le défi est d’autant plus grand que les nouveautés sont quotidiennes, apportant leur lot de problèmes.

D’où l'intérêt de cette conférence internationale qui regroupe quelque 250 professeurs, développeurs et étudiants de 38 pays. « C’est un endroit où les gens du milieu universitaire, professeurs et étudiants, de même que les gens de l’industrie et ceux du gouvernement, peuvent entrer en contact les uns avec les autres », résume Daniel Amyot, coprésident de programme de ce 26e rendez-vous.

Ils peuvent parler de leurs problèmes et voir s’il y a des solutions qui existent ou qui doivent être découvertes dans le futur.

Daniel Amyot, coprésident de programme

Des entreprises comme Microsoft ou WestJet, mais aussi des compagnies pétrolières, participent à la Conférence. C'est l'occasion, pour les ingénieurs, de se faire remarquer.

« Il y a tellement de recherches qui n’ont toujours pas trouvé de place dans le monde industriel, alors que la demande actuelle est forte », regrette Guenther Ruhe, président général de la Conférence.

Une province à la pointe des exigences

C’est la première fois que cette conférence internationale se tient en Alberta, signe que la province a fait ses preuves dans le domaine. « C’est une certaine reconnaissance au niveau de la qualité de ce qui est produit en termes de recherche et d’innovation en ingénierie des exigences, estime Daniel Amyot. Comme en ingénierie logicielle en général. »

Dans son dernier budget, le gouvernement de l'Alberta a prévu d'investir plus de 230 millions de dollars dans le domaine des sciences et de l'innovation.

D’après les informations de Charlotte Dumoulin.

Alberta

Informatique