•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Norman Yakeleya est élu chef national déné

Deux hommes et une femme regardent la camera.

Eileen Marlowe, Norman Yakeleya et Richard Edjericon étaient les trois candidats à la chefferie nationale dénée.

Photo : CBC/Kirsten Murphy

Radio-Canada

L'ancien député du Sahtu et négociateur de revendication territoriale Norman Yakeleya est le nouveau chef national à l'Assemblée nationale dénée, à Hay River, aux Territoires du Nord-Ouest.

Un texte de Mario De Ciccio

Le nouveau chef a défait ses deux opposants, Richard Edjericon et Eileen Marlowe.

Des centaines de Dénés des grandes régions des Territoires du Nord-Ouest et des Premières Nations indépendantes ailleurs au Canada ont voté pour choisir leur nouveau chef.

Après presque 30 ans de direction du chef national Bill Erasmus, l’élection d’un nouveau chef devrait, selon certains, amener un vent de changement dans l’organisme mis en place en 1969.

Beaucoup de personnes autour d'une table en rond.

Les représentants des Premières Nations dénées et les trois candidats lors du forum des candidats à la chefferie nationale dénée, le 22 août 2018.

Photo : CBC/Randall McKenzie

Mercredi avant-midi, le forum des candidats a duré plus longtemps que prévu, retardant ainsi l’heure du vote. Pendant près de 5 heures, les trois candidats ont fait la promotion de leurs idées et répondu aux questions des délégués.

Un homme sourit à la caméra.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le candidat Norman Yakeleya espère devenir le nouveau Chef national déné.

Photo : CBC/Kirsten Murphy

Norman Yakeleya et les deux autres candidats ont tous mentionné l’importance de revoir le mandat ou la stratégie de l’organisation en plus de travailler pour mieux unir la voix des différentes communautés dénées.

Le nouveau chef, Norman Yakeleya, veut mettre en place un groupe de réflexion stratégique avec les chefs des différentes communautés pour revoir la constitution de l’organisation. Il entend aussi créer un conseil des femmes, un conseil des familles et un conseil des aînés.

Cette assemblée est très forte, nous devons dire à Ottawa que c’est assez! Démantelez Services aux Autochtones Canada et mettez le financement directement dans nos communautés!

Norman Yakeleya, nouveau chef national déné
Un drapeau de la nation dénée flotte au vent.

L'Assemblée nationale des dénés se tient cette année dans la communauté de Hay River, aux Territoires du Nord-Ouest.

Photo : CBC/Randall McKenzie

Chef régional de l’APN

Le chef national déné occupe aussi le poste de chef régional des Territoires du Nord-Ouest au comité exécutif national de l’Assemblée des Premières Nations.

Avant d’être élu chef, Norman Yakeleya a déclaré que l’APN se devait d’en faire plus pour les communautés dénés, mais que c’était aussi à la Nation dénée de mettre plus de pression pour que l’APN les aide davantage.

« Nous devons expliquer notre mandat et notre position à l’APN, car l’APN doit changer son attitude », a expliqué le nouveau chef lors du forum. « Beaucoup du financement que reçoit l’APN va aux réserves. Nous sommes contournés parce que l’argent va [plutôt] au gouvernement des T.N.-O. »

Le chef national sortant

Un homme déné regarde la camera.

Bill Erasmus est le chef national déné sortant.

Photo : CBC/John Last

Norman Yakeleya remplacera ainsi le chef Bill Erasmus qui ne s’est pas représenté après avoir passé près de 30 ans à la tête de l’organisme. Bill Erasmus avait été élu chef pour la première fois en 1987. Il était resté depuis à la tête de l’organisme, à l'exception d’un mandat entre 2003 et 2006.

Avant l’Assemblée nationale dénée, Bill Erasmus avait déclaré qu’il resterait au sein de l’organisation afin d’aider à la transition vers la direction du nouveau chef.

Bill Erasmus a d'ailleurs été nommé chef national déné honoraire à vie par les différents leaders dénés lors d’une rencontre en mai.

Avec des informations de Priscilla Hwang

Grand-Nord

Autochtones