•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq choses à savoir pour jouer à la Bourse Gareau

La famille Gareau joue la bourse Gareau autour de la table de cuisine.

La famille Gareau autour de la table de cuisine

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

Radio-Canada

Au sein de la famille de Gérald Gareau, pas besoin d'attendre le son de la cloche à Wall Street pour jouer à la bourse. Grâce au jeu de société créé par le père de famille, il est possible de ressentir les mêmes émotions fortes qu'au sein du monde des affaires... mais sans risquer de perdre de l'argent.

Un reportage de la Fureteuse fransaskoise Nicole Lavergne-Smith

Je ne pensais jamais pouvoir dire que j'ai obtenu du succès à la bourse. Pourtant, grâce au jeu La Bourse Gareau, je pourrais presque me lancer en affaires!

J'ai rencontré Gérald Gareau dans sa maison familiale, située à mi-chemin entre Saint-Louis et Bellevue, au nord-est de Saskatoon. Autour de la table, il y avait aussi sa femme Rita et leurs deux fils, Michel et Marcel. Ils ont tous accepté de me montrer comment jouer au jeu de société. Une fierté familiale.

Gérald m'a raconté que, quand il était jeune, il jouait au jeu de table Stock Ticker avec sa famille et que c'est en 2005 qu'il a décidé de créer sa propre version du jeu, un jeu qui imite la bourse. Il a mis à profit son talent en pyrogravure pour réaliser les pièces du jeu.

Une image du jeu, la Bourse Gareau, que Gérald Gareau à crée. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Bourse Gareau

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

Au-delà des règles du jeu, j'ai appris cinq choses en jouant à la Bourse Gareau.

1. Comment fonctionne Wall Street

Je l'admets, ce jeu de société, ce n’est pas la « vraie bourse » et on n'y joue pas avec de l'argent. Mais, ça permet de mieux comprendre comment les investissements et les échanges à la bourse fonctionnent. On apprend entre autres comment on peut perdre tout notre argent d’un coup. On en apprend aussi un peu plus sur le concept du risque et sur la stratégie d’acheter au plus bas prix pour vendre l'action plus cher ensuite. C’est un mélange entre la chance et la connaissance des finances.

D'ailleurs, Gérald Gareau a déjà joué à son jeu avec des élèves du secondaire à Prince Albert dans le cadre d'une activité où il était invité par l'école. Il croit que les élèves doivent obtenir plus d'outils pour les aider à en apprendre plus sur la finance.

Dans la vie de tous les jours, Gérald est conseiller en développement économique au Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan.

2. Être capable de compter rapidement, c'est important

Les calculs

La famille Gareau est rapide lorsque vient le temps de faire des additions, des soustractions, etc. Je suis convaincue que c'est en partie grâce à la Bourse Gareau, jeu auquel la famille joue depuis plus de 10 ans. Heureusement pour moi, les Gareau n’ont pas peur d’aider ceux et celles qui ont moins d’expérience!

Les règles du jeu

Chaque joueur commence avec 50 000 $ en poche et doit décider quelles sont les 50 actions qu'il veut acheter. Les actions coûtent 1000 $ chacune.

Les joueurs ont le choix parmi huit actions : la pêche, la chasse, le pétrole, la foresterie, le grain, l'hydroélectricité, le tourisme et l’exploitation minière.

Le dé du jeu a huit faces, chaque face donne des directives à suivre. Les joueurs lancent donc le dé tour à tour et doivent faire ce qui est inscrit sur le dé.

Après chaque ronde, c’est le temps d’acheter ou de vendre des actions. Après deux heures de jeu, il y a une dernière chance pour acheter des actions, suivie de trois tours de table.

Ensuite, les joueurs comptent l’argent qui leur reste. Celui qui a le plus gros montant remporte la partie.

3. Cette famille est délirante

Tout le monde autour de la table joue avec passion et c’est facile d’embarquer dans le jeu! Tous ont aussi l'esprit de compétition. Chaque fois qu'un joueur bat un record, son nom est inscrit sur le dos de la planche de jeu. Ils essaient toujours de se surpasser.

Parfois, les joueurs peuvent se mettre à crier : « Chasse, monte 30 »! Ça signifie que l'action de type chasse d'un joueur est multipliée par 30.

4. Gérald Gareau est un artiste talentueux

Les jetons de la Bourse Gareau ont la forme des provinces.

Les jetons de la Bourse Gareau sont en forme des provinces

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne-Smith

Le jeu comme tel est une oeuvre d’art. Gérald a commencé à faire de la pyrogravure quelques années avant la création de son jeu de société. Tous les jetons ont la forme d'une des provinces canadiennes, et la planche de jeu fait penser à une ancienne banque.

La maison des Gareau, construite en partie par Gérald et Rita, est remplie d'oeuvres du père de famille. Même la table de cuisine, sur laquelle on jouait, c’est Gérald qui l’a fabriquée.

5- La famille Gareau est chaleureuse

Quand je suis arrivée chez les Gareau, j'ai aussi croisé deux de leurs amis, venus de Ponteix, en visite. Un peu plus tard, un autre ami de la famille est arrivé et est venu nous rejoindre, autour de la table. Dès que j'ai mis le pied dans cette maison, je me suis sentie à ma place. Gérald et Rita aiment leur famille et leur communauté.

Un jeu de société, c’est fait pour passer un beau moment avec ceux qu’on aime. Donc, ça ne me surprend pas que Gérald Gareau ait pris le temps de créer sa propre version. C’est tellement facile de passer du temps avec les membres de cette famille.

Je dois aussi avouer qu'ils ont été assez cool quand j'ai finalement gagné la partie. Je les ai battus à leur propre jeu!

Ils disent que c’était la chance du débutant... mais, peut-être qu’ils m’ont laissée gagner!

Les GIF ont été conçus grâce à giphy.com

Saskatchewan

Jeux