•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hydro-Québec s'entend avec les Innus sur le projet éolien Apuiat

Éolienne en forêt

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Radio-Canada

Une entente de principe a été conclue entre Hydro-Québec et les Innus à propos du projet éolien Apuiat. Le conseil d'administration d'Hydro-Québec doit se prononcer sur l'entente après les élections québécoises du 1er octobre.

Par voie de communiqué, les parties affirment que les négociations se sont conclues par un « projet de contrat d'achat d'électricité ».

Elles ajoutent qu'elles ont convenu de suspendre les démarches liées aux étapes finales menant à l'approbation et à la signature de ce contrat jusqu'à la fin de la campagne électorale.

Le projet de contrat d'achat d'électricité sera ensuite soumis aux divers conseils d'administration.

Les Innus et leur partenaire, Boralex, ont déclaré qu'ils ne commenteront pas l'entente de principe aujourd'hui.

Plus tôt ce mois-ci, Hydro-Québec affirmait douter de la rentabilité du projet de parc éolien élaboré en partenariat avec les Innus au nord de Port-Cartier, sur la Côte-Nord.

Le projet éolien divise les politiciens à la veille du déclenchement des élections.

Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre des Ressources naturelles, Pierre Moreau, défendent vigoureusement le projet.

On a le choix. Ou bien on développe [le projet] dans un esprit de confrontation constant ou bien on [le] développe dans la collaboration et le partage. Et moi, je choisis nettement la deuxième hypothèse.

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Plus tard en après-midi, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a réagi à cette entente sur le parc éolien qu'il considère superflue. Je demande plus de transparence à Philippe Couillard, ajoute-t-il. J'aimerais ça voir l'entente. On aurait peut-être des questions à poser à Éric Martel qui n'était pas chaud à l'idée.

Je pense qu'il faut rapprocher le gouvernement avec les Autochtones, mais on ne va pas produire de l'électricité dont on n'a pas besoin.

François Legault, chef de la Coalition avenir Québec

Une bonne nouvelle pour Port-Cartier

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, estime que cette entente de principe est une très bonne nouvelle.

Oui, le nouveau gouvernement pourrait faire dérailler l'entente, mais c'est une entente négociée. Une entente négociée, c'est que des parties se sont entendues sur un projet à la fin d'une négo. Je pense que c'est [...] quelque chose qui est solide, a déclaré le maire plus tôt mercredi.

Côte-Nord

Autochtones