•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les insectes d’Edmonton ont leurs nouveaux appartements au Musée royal de l’Alberta

Un scarabée dans une main.

Chaque espèce d'invertébré du Musée Royal de l'Alberta dispose d'un contenant sur mesure

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des milliers d'invertébrés ont quitté leur ancien lieu d'exposition, à Glenora, pour un nouveau bâtiment au centre-ville d'Edmonton lors d'une opération minutieuse réalisée par les biologistes du Musée royal de l'Alberta.

Dans ce nouvel espace entièrement dédié aux invertébrés, chaque espèce dispose d’un contenant sur mesure. Grâce à la technologie actuelle, l’habitat naturel des insectes est ainsi reproduit avec plus de rigueur. Le public pourra également découvrir le travail des spécialistes.

Nous aurons des fenêtres qui donneront directement sur notre laboratoire, notre “écloserie”.

Peter Heule, biologiste, superviseur au Musée royal de l’Alberta.
Quatre insectariums en verre, vides, installés dans une salle qui semble neuve.

L'espace dédié aux invertébrés dans le futur musée royal de l'Alberta est deux fois plus grand qu'avant.

Photo : Radio-Canada

À quand l’ouverture?

Après quatre ans de travaux et l’annonce de l’ouverture du plus grand musée de l'Ouest canadien fin 2017, puis début 2018, les gestionnaires promettent que tout sera prêt dès cet automne.

« Il ne nous reste plus qu’à peaufiner l’éclairage et terminer l’installation d’objets et de panneaux d’information », assure Chris Robinson, directeur général du Musée royal de l’Alberta.

On effectue le dernier pour cent du travail

Chris Robinson, directeur général du Musée royal de l’Alberta.

En tout, près de 400 000 pièces de collection doivent encore être installées dans les nouveaux bâtiments.

Autre nouveauté, et pas des moindres : le Musée royal de l’Alberta sera entièrement bilingue.

D’après les informations de Simon-Pierre Poulin.

Alberta

Science