•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les employés du centre d’appels de Cogeco épuisés

Immeuble à bureau vitré avec l'inscription Cogeco sur la façade.

Immeuble abritant le siège social de Cogeco à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les clients de Cogeco ne sont pas les seuls à être exaspérés par les longs temps d'attente au service à la clientèle; les employés sont débordés et épuisés, selon le syndicat qui les représente.

Un texte de Claudie Simard

Le téléphone sonne constamment au service à la clientèle de l’entreprise depuis la mise à jour du système en avril dernier.

Des problèmes de facturation et des problèmes techniques forcent les clients à devoir attendre parfois plus d’une heure au téléphone.

Après une longue attente, les clients sont parfois mécontents et même agressifs.

Près de 350 employés travaillent au centre d’appels de Cogeco situé à Trois-Rivières.

Depuis quatre mois, ils doivent faire de deux à trois heures supplémentaires obligatoires chaque semaine.

Le climat de travail est lourd et les employés sont nombreux à s’adresser au syndicat, selon son président Alain Caron.

Ce ne sont pas des plaintes, ce sont des employés qui ne voient pas le bout, parce que les employés sont fiers de travailler pour Cogeco, ils veulent continuer à travailler pour Cogeco, mais ils ne veulent pas que ces conditions-là durent des années par exemple.

Alain Caron, président du syndicat des employés de Cogeco au Québec
Alain Caron, président du syndicat des employés de Cogeco au Québec

Alain Caron, président du syndicat des employés de Cogeco au Québec

Photo : Radio-Canada

Une mesure temporaire

De son côté, la direction de Cogeco indique que les heures supplémentaires obligatoires représentent une mesure temporaire qui sera levée à court terme.

On a fait une embauche massive au niveau des centres d’appels et ça va nous permettre un allègement de cette politique-là.

Johanne Hinse, vice-présidente des ventes, marché consommateur, chez Cogeco
Johanne Hinse, vice-présidente aux ventes marché consommateur chez Cogeco

Johanne Hinse, vice-présidente aux ventes marché consommateur chez Cogeco

Photo : Radio-Canada

Alors que le président du syndicat indique que certains clients attendent encore plus d'une heure, la direction répond que c'est désormais une minorité de clients qui sont touchés et que l'entreprise compte bien retrouver ses lettres de noblesse.

Mauricie et Centre du Québec

Société