•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Robert Paquette intronisé au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens

Robert Paquette est auteur-compositeur-interprète franco-ontarien.
Robert Paquette sera intronisé le 26 août lors du spectacle de fermeture du Festival international de la chanson de Granby. Photo: Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

La chanson Bleu et blanc de l'artiste franco-ontarien Robert Paquette entrera dans l'histoire du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) le 26 août, dans le cadre du Festival international de la chanson de Granby, lequel souligne ses 50 ans cette année.

Un texte de Caroline Bourdua

Nous sommes ravis d’introniser l’emblématique chanson Bleu et blanc de Robert Paquette, a dit dans un communiqué la directrice générale du PACC, Vanessa Thomas.

C’est franchement un grand honneur de faire partie de cette élite-là, des chansons et des chansonniers, des auteurs-compositeurs.

Robert Paquette, auteur-compositeur-interprète

Ce sont surtout des Québécois [qui ont été intronisés]. Il y a Édith Butler qui a eu une intronisation d’une chanson, poursuit-il.

Interrogé à savoir s’il est le premier Franco-Ontarien : Il y a en principe Gérald "Gerry" Joly, natif de Hawkesbury, mais qui a vécu toute sa vie au Québec, qui a écrit Mille après mille, répond M. Paquette. La chanson écrite en 1969 au moment où le chanteur était de passage à Elliot Lake a été reprise par de nombreux artistes.

Robert Paquette devant un microphone. Robert Paquette se dit honoré de rejoindre l’élite des chansonniers et des auteurs-compositeurs. Photo : Archives personnelles de Robert Paquette

Plus d’une première pour Bleu et blanc

Robert Paquette a été le premier Franco-Ontarien à enregistrer un album studio professionnel.

Bleu et blanc, écrite sur la route entre Montréal et North Bay, est venue d’un seul trait à l’artiste.

C’était de la mémoire, pas du texting, dit-il à la blague.

Je conduisais et je chantais; et au fur et à mesure, j’inventais un couplet et je chantais la mélodie, explique-t-il en riant. J’ai appelé ma blonde au téléphone lui disant : "Hé, je pense que je viens d’écrire une toune. Et elle ne passera jamais à la radio, parce qu’elle est bien trop longue."

Elle a par la suite été enregistrée à Montréal.

En plus de figurer sur le deuxième album de Robert Paquette Prends celui qui passe, Bleu et blanc a été lancée en 45 tours.

À la grande surprise de son auteur, les stations radiophoniques montréalaises CKOI et CHOM l’ont incluse dans leur série de pièces en rotation.

Robert Paquette en concert avec sa guitare.Robert Paquette, dans la série Concerts intimes Photo : Gilles Comtois

Bleu et blanc est devenue un classique de la scène musicale canadienne-française.

Si bien qu’en 2001, elle a été sacrée Classique de la SOCAN.

Un classique de la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN) et une chanson qui passe plus de 100 000 fois à la radio.

Journée de consécration

Robert Paquette dans les années 70.Robert Paquette que l’on voit ici en début de carrière dit avoir gardé de très bonnes relations avec le Festival international de la chanson de Granby. Photo : Archives personnelles de Robert Paquette

Robert Paquette sera intronisé au Panthéon lors du spectacle de clôture du Festival international de la chanson de Granby.

Ce Franco-Ontarien a été finaliste à deux reprises à cet événement, dont une première fois en 1971.

En plus d’interpréter Bleu et blanc, il chantera Dépêche-toi soleil qui, en 1972, lui a valu la deuxième place et le prix du public au festival et qui figure sur l'album du même nom, son tout premier.

Écoutez l'entrevue de Robert Paquette à l'émission Le Matin du Nord ici.

Nord de l'Ontario

Musique