•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa veut réduire la pauvreté de moitié au pays d'ici 2030

Jean-Yves Duclos.
Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Le gouvernement Trudeau lance sa première stratégie de réduction de la pauvreté et se fixe comme objectif de réduire la pauvreté de 20 % par rapport au niveau de 2015 d'ici 2020 et de 50 % d'ici 2030. Ottawa prévoit ainsi aider 650 000 Canadiens à quitter la pauvreté pour la classe moyenne d'ici l'an prochain.

C’est 2,1 millions de Canadiens qui auront quitté la pauvreté en 2030, selon le plan du gouvernement fédéral.

Intitulée Une chance pour tous, la stratégie de réduction de la pauvreté est présentée par le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

Elle a été élaborée dans la foulée de consultations menées à l’échelle nationale, depuis septembre 2016, dans six villes canadiennes particulièrement touchées par la pauvreté, soit : Saint-Jean (Nouveau-Brunswick), Trois-Rivières (Québec), Toronto (Ontario), Winnipeg (Manitoba), Yellowknife (Territoire du Nord-Ouest) et Tisdale (Saskatchewan).

En recueillant la parole de gens qui vivent dans la pauvreté ainsi qu’en colligeant les recommandations des organismes qui leur offrent des programmes d'aide, les responsables de la consultation ont pu mieux cerner le problème de la pauvreté au pays, affirme le gouvernement. Ils ont ainsi alimenté le ministère de M. Duclos pour l’élaboration de cette stratégie de lutte contre la pauvreté.

Le ministre Duclos entend déposer une loi afin de déterminer un seuil de pauvreté officiel au Canada et d’établir des cibles concrètes de réduction de la pauvreté en fonction de ce seuil. La création d’un comité consultatif permettra de suivre l’évolution de la stratégie et l’atteinte des cibles fixées par la loi dans un rapport annuel qui sera présenté au Parlement.

La stratégie du gouvernement de Justin Trudeau ne repose toutefois sur aucun nouveau programme ni sur de nouveaux investissements. Elle s’appuie plutôt sur des mesures déjà existantes :

  • l’Allocation canadienne pour enfants;
  • l’Allocation canadienne pour les travailleurs;
  • la Stratégie nationale pour le logement;
  • l’augmentation du Supplément de revenu garanti;
  • le rétablissement du Supplément de revenu garanti à 65 ans
  • le rétablissement de la Sécurité de la vieillesse à 65 ans.

« Quelques-unes de ces mesures [...] ont déjà beaucoup d’effets sur les personnes qui luttent pour joindre les deux bouts », a déclaré le ministre du Duclos par voie de communiqué.

Le ministère de la Famille, des Enfants et du Développement social rappelle que le gouvernement a investi 22 milliards de dollars depuis 2015 pour réduire la pauvreté au pays.

Le ministère estime que ses politiques ont contribué à réduire le nombre de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté au Canada, un nombre qui est passé de 4,2 millions de personnes en 2015 à 3,7 millions en 2016.

Politique fédérale

Politique