•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cégeps de l’Est-du-Québec courtisent les étudiants étrangers

Étudiants au premier jour de la session d'automne

Étudiants au premier jour de la session d'automne

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Radio-Canada

Des étudiants étrangers ont été initiés à l'univers collégial québécois lundi, jour de rentrée scolaire. Ils sont de plus en plus nombreux à étudier dans l'Est-du-Québec, notamment parce que des cégeps de la région ont multiplié les publicités pour les séduire.

Un texte de Laurence Royer avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Les étudiants internationaux représentent 40 % de la clientèle étudiante du Cégep de Matane.

De l’autre côté du fleuve, le Cégep de Baie-Comeau attire lui aussi de plus en plus d’étudiants étrangers. Il compte une centaine d’étudiants internationaux, dont 50 nouveaux cette année.

Selon le directeur général du Cégep de Baie-Comeau, Claude Montigny, il s’agit d’une augmentation importante par rapport aux dernières années.

Il y a trois ou quatre ans, on louait un minibus de 15 passagers pour aller chercher nos étudiants internationaux, dit-il. Notre objectif, c'était de remplir un gros autobus voyageur. Il était plein cette année. Éventuellement, on aimerait remplir un deuxième autobus.

Le directeur général du Cégep de Baie-Comeau, Claude Montigny

Le directeur général du Cégep de Baie-Comeau, Claude Montigny

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Pour arriver à un tel résultat, des représentants des cégeps se sont rendus dans les écoles européennes pour présenter les institutions aux futurs étudiants.

On passe quand même 12 semaines par année sur le terrain en France. On va dans les écoles leur parler directement, affirme le directeur général du Cégep de Matane, Pierre Bédard.

Pierre Bédard, directeur du Cégep de Matane

Pierre Bédard, directeur du Cégep de Matane

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

On a fait trois déplacements en France l'hiver dernier, mentionne, pour sa part, Claude Montigny. On a fait cinq salons. On était accompagnés d'enseignants et d'étudiants qui nous servent d'ambassadeurs.

Pour séduire les étudiants, les cégeps mettent de l'avant l'encadrement des étudiants et le milieu de vie qui les attend.

Le Cégep de Baie-Comeau

Le cégep de Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Au Cégep de Baie-Comeau, ce sont les Français qui sont les plus nombreux, mais il y a aussi des étudiants du Cameroun, du Togo, de la Côte-d’Ivoire, du Maroc et d’Haïti, précise Claude Montigny.

Solution à la baisse démographique

Les cégeps entendent poursuivre leurs efforts de recrutement pour échapper aux impacts de la baisse démographique que vivent plusieurs villes de l'Est-du-Québec.

Claude Montigny affirme que l'attraction d'étudiants étrangers à Baie-Comeau constitue une solution pour la pénurie de main-d'œuvre dans la région. Après leur formation collégiale, plusieurs étudiants décident de rester dans la région.

Côte-Nord

Éducation