•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien Pacifique a transporté plus de grain l’an dernier, malgré le froid et les retards

Plan large de la locomotive qui approche.
Un train du chemin de fer Canadien Pacifique, près de Canmore, en Alberta. Photo: Reuters / Todd Korol
La Presse canadienne

Le Canadien Pacifique (CP) a transporté davantage de grain en 2017-2018 que l'année précédente, alors que l'hiver 2018 avait été marqué par des retards dans la livraison, en raison d'un rendement des récoltes supérieur aux attentes et de l'hiver glacial qui s'est abattu sur les Prairies.

Le CP a transporté 25,8 millions de tonnes métriques de grain, de produits du grain et de produits du soya provenant de l’Ouest canadien, pendant la récolte de 2017-2018, soit une augmentation de 1 % comparativement à 2016-2017.

Cette année, l’entreprise dont le siège social est à Calgary prévoit de transporter quelque 83,4 millions de tonnes métriques de grain, soit une quantité de 5 % supérieure à la moyenne calculée sur cinq ans.

Au cours des quatre prochaines années, les sociétés de chemin de fer rivales Canadien Pacifique et Canadien National (CN) procéderont à une mise à niveau de leurs équipements respectifs avec des milliers de nouveaux wagons de marchandises, plus grands que les wagons actuels et des rénovations touchant les voies ferrées.

Ces améliorations surviennent au moment où une loi impose des sanctions financières aux sociétés ferroviaires qui manquent à leur obligation de fournir les wagons permettant d’expédier les cargaisons de grain dans les délais prévus.

Quand il fait très froid comme cela a été le cas l’hiver dernier, les trains doivent être plus courts en raison du fonctionnement de leurs freins pneumatiques.

Transports

Économie