•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux semaines après avoir réanimé l'un de ses triplés chez elle, elle voit sa maison partir en fumée

Une épaisse fumée s'élève au-dessus d'une maison en flammes. Plusieurs voitures sont stationnées derrière les arbres qui bordent la maison. À gauche, un homme dans un tracteur s'assure que les flammes ne se dispersent pas dans les champs.
La maison de la famille de Danielle Johnston, qui a ranimé l'un de ses triplés venus au monde à la maison le 3 août, a été ravagée par les flammes. Photo: Facebook / Leeann Minogue
Radio-Canada

La maison de la famille de Danielle Johnston, qui a réanimé l'un de ses triplés nouveau-nés avant de donner naissance aux deux autres, a été ravagée par les flammes samedi après-midi, à Griffin.

Mme Johnston était toujours à l’unité néonatale de soins intensifs d’un hôpital de Regina avec ses trois nouveau-nés, Liam, Jack et Karlee, la petite qu’elle a réanimée chez elle, le vendredi 3 août. Au moment où l’incendie a éclaté dans sa maison du sud-est de la province, son mari et leurs quatre autres enfants se trouvaient aussi à Regina. Ils avaient choisi de vivre dans une caravane motorisée pour être près des triplés jusqu’à leur congé de l’hôpital. Un mal pour un bien, estime la mère de famille.

« J’aurais pu me trouver chez moi avec sept enfants et devoir m’assurer qu’ils sortent tous de la maison en feu », a-t-elle confié.

« Je sais que nous n’avons plus de maison, mais au moins, nous pouvons être tous ensemble », a-t-elle ajouté.

Une mère sourit à ses triplés nouveaux-nés qu'elle tient dans ses bras. Celui du mileu la regarde en retour, les deux autres semblent endormis.Aidée de son fils de 15 ans, Danielle Johnston a fait face à l'accouchement prématuré de ses triplés. Photo : Radio-Canada / Danielle Johnston

Selon le chef du Service d'incendie de Weyburn, Simon Almond, lorsque les pompiers se sont rendus sur les lieux samedi en fin d’après-midi, la maison était complètement engloutie par les flammes. Au total, 32 pompiers ont combattu le brasier.

Personne n’a été blessé, mais les trois chats de la famille Johnston ainsi que l’un des chiens ont péri. Les causes de l’incendie ne sont pas connues, mais elles ne seraient pas suspectes. Une enquête est tout de même en cours.

Une maison remplie de souvenirs

La famille Johnston avait emménagé dans sa maison en 2010. Celle-ci avait une importance particulière pour Danielle Johnston, puisque c’est là qu’elle a donné naissance à la première-née des triplés, Karlee, avant de la maintenir en vie jusqu’à l’arrivée des ambulanciers.

Je croyais que j’allais élever les enfants ici, mais ce ne sont que des murs. C’est ce qu'il y a entre ces murs qui compte vraiment.

Danielle Johnston, mère de sept enfants

« Il y a tellement de raisons d’être heureux », a-t-elle ajouté en entrevue à CBC, le lendemain du drame.

La famille aura peut-être davantage de raisons de dire merci, puisque le soutien de la communauté de Griffin ne s’est pas fait attendre. Lorsque Danielle Johnston est arrivée sur les lieux pour constater les dégâts, samedi, ses voisins étaient déjà sur place pour donner un coup de main. Et ils n’ont pas arrêté depuis.

Une amie d’enfance de Danielle Johnston, Brianna Ereth, a créé une campagne de sociofinancement GoFundMe pour aider la famille à se remettre après la perte de la maison. Sur le site de financement participatif, précise Mme Ereth, les Johnston avaient déjà reçu en triple plusieurs éléments essentiels à l’arrivée des trois nouveaux bébés.

L’objectif est d'amasser 100 000 $. Lundi matin, plus de 30 000 $ avaient déjà été donnés par au moins 400 personnes.

« C’est bouleversant, s’est exclamé Brianna Ereth. Je suis constamment au téléphone à répondre à des gens qui veulent aider. Ça me donne la chair de poule et ça me fait pleurer. C’est incroyable à quel point les gens se sont unis pour les appuyer. »

Quant à Danielle Johnston, elle dit avoir vécu l’un des mois les plus difficiles de sa vie, mais se dit reconnaissante de toute l'aide qu'elle reçoit. Des gens qu’elle ne connaît même pas lui ont offert leur soutien.

« Je suis incapable d’en parler sans pleurer. C’est tellement beau! Dans des moments difficiles, les gens se serrent les coudes et c’est extraordinaire. Je leur suis tellement reconnaissante », a-t-elle dit.

Les triplés, Liam, Jack et Karlee, ont reçu leur congé de l’hôpital et se portent bien. Les neuf membres de la famille comptent vivre dans une caravane motorisée, le temps de trouver une solution à long terme.

Saskatchewan

Société