•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt: la fumée perturbe le transport aérien

Un hydravion au-dessus d'un plan d'eau sur lequel le soleil se reflète.

Un hydravion décolle du lac Fraser, en Colombie-Britannique, dans une épaisse fumée causée par les feux de forêt.

Photo : David Luggi

Radio-Canada

Des vols ont été annulés, alors que d'autres ont été retardés dimanche dans différents aéroports à cause de la fumée qui se dégage des feux de forêt de la province.

L’aéroport international de Kelowna, l’aéroport régional de Penticton et l’aéroport West Kootenay de Castlegar ont vu plusieurs vols être annulés dimanche après-midi.

Selon le directeur à l’aéroport de Kelowna Sean Parker, la visibilité de moins d’un kilomètre rend les atterrissages dangereux pour les petits avions.

Je n’ai jamais vu d’aussi mauvaises conditions. C’est comme si on était dans le brouillard.

Sean Parker, directeur à l’aéroport international de Kelowna

Les passagers invités à s’informer

Dans un communiqué publié dimanche, Air Canada dit s’attendre à ce que ses vols en provenance et à destination de l’intérieur de la province continuent à être affectés par la fumée et la faible visibilité qu’elle engendre.

Les voyageurs qui prévoient se déplacer en avion sont invités à consulter les sites internet de leur aéroport de départ et de leur transporteur aérien pour connaître l’état de leurs vols.

La province toujours enfumée

Environnement Canada a placé pratiquement toute Colombie-Britannique sous une alerte de mauvaise qualité de l’air à cause de la fumée des feux répartis sur tout le territoire.

Une carte de la Colombie-Britannique sur laquelle les régions touchées par un avis de mauvaise qualité de l'air (soit presque toute la province) apparaissent en gris, alors que les quelques régions non touchées sont en blanc.

Un avis de mauvaise qualité de l'air a été émis pour pratiquement toute la Colombie-Britannique en raison de la fumée des feux de forêt.

Photo : Environnement Canada

La Cote air santé, des régions de Vancouver, de la Vallée du Fraser et de l’Okanagan, ainsi que des alentours de Castlegar, Kamloops, Prince George, Quesnel, Whistler et Williams Lake est évaluée à 10 et plus, ce qui représente un « risque élevé » pour la santé, selon l’agence fédérale.

Les enfants, les personnes âgées et celles qui souffrent de problèmes cardio-vasculaires ou pulmonaires sont invités à rester à l’intérieur.

Il faudra encore quelques jours avant que la qualité de l’air s’améliore, prévient Environnement Canada.

Le saviez-vous?

La Cote air santé est indice de qualité de l’air conçu pour aider les Canadiens à prévoir leurs activités extérieures en évaluant les risques de la pollution atmosphérique pour la santé.

Elle a été établie et est régulièrement mise à jour par le gouvernement du Canada en collaboration avec les provinces et différents intervenants des domaines de la santé et de l’environnement.

La cote est mesurée sur une échelle de 1 à 10+, où 1 représente le risque le plus faible et 10+, le risque le plus élevé, selon l'échelle suivante:

  • 1-3 - Risque faible;
  • 4-6 - Risque modéré;
  • 7-10 - Risque élevé;
  • 10+ - Risque très élevé.

Avec les informations de Anis Heydari, Allison Dempster, Zahra Premji et la Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Transports