•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté indienne d’Ottawa soudée à la suite d’inondations « sans précédent » au Kerala

Trois hommes dans un restaurant à Ottawa.

De gauche à droite, Nelson Abraham, Anil Oorkolil et Biju George. Ils ont tous de la famille et des amis dans l'État du Kerala, en Inde.

Photo : Radio-Canada / Krystalle Ramlakhan/CBC

CBC

Les résidents d'Ottawa issus de l'Asie du Sud s'unissent pour aider les personnes touchées par des inondations historiques au Kerala, en Inde, qui ont tué plus de 1324 personnes.

Ce nouveau bilan – le précédent faisait état d'au moins 164 morts – a été fourni par le chef du gouvernement local, Pinarayi Vijayan, qui a déclaré dans un tweet que le Kerala était confronté aux pires inondations en un siècle.

D'après les autorités, 310 000 sans-abri ont trouvé refuge dans 2000 camps installés pour les accueillir.

Au restaurant Kochin Kitchen, à Ottawa, les propriétaires ont assisté à la catastrophe naturelle en regardant les chaînes d'information indiennes.

Nous sommes du Kerala et nous aimerions aider nos amis et les personnes qui souffrent là-bas à cause des inondations, souligne Biju George, l'un des copropriétaires du restaurant. C'est un désastre sans précédent.

Le restaurant organise une collecte de fonds les 25 et 26 août. Tous les profits seront versés aux organisations humanitaires.

Les employés donneront aussi leurs salaires gagnés pendant ces deux jours.

Un message pour les clients du restaurant et une boîte pour déposer des dons.

Le restaurant organise une collecte de fonds les 25 et 26 août.

Photo : Radio-Canada / Krystalle Ramlakhan/CBC

Biju George a des amis et de la famille dans l'État du Kerala, où vivent environ 35 millions de personnes, et il possède également des terres et une maison là-bas.

Il a dit qu'il n'avait jamais vu une catastrophe naturelle d'une telle ampleur frapper cet État auparavant. Sa famille et ses amis ont dû abandonner leurs maisons pour se rendre sur des terrains plus élevés.

Sa propre maison est probablement immergée et complètement détruite, ajoute-t-il.

Je ne suis pas inquiet pour ça, mais je m'inquiète pour les gens qui vivent dans la région et pour ceux qui ont perdu la vie. Chaque minute, les gens perdent la vie, poursuit-il.

Les festivaliers pensaient aussi à leur famille et à leurs amis en Inde pendant le festival annuel de l'Asie du Sud à l'hôtel de ville d'Ottawa.

« Les gens sont inquiets. Ça a beaucoup frappé la communauté », a déclaré le directeur artistique du festival, Hunsdeep Rangar, qui a aussi de la famille au Kerala.

Environ 50 000 membres de la communauté résident dans la région de la capitale nationale, selon ses estimations.

Ottawa-Gatineau

Accidents et catastrophes