•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ promet un nouvel hôpital pour l'Outaouais

François Legault était à Gatineau, dimanche, entouré de ses cinq candidats.
François Legault était à Gatineau, dimanche, entouré de ses cinq candidats de la région de l'Outaouais. Photo: Radio-Canada

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a profité de son passage en Outaouais, dimanche, pour annoncer son engagement pour la construction d'un hôpital régional dans un premier mandat, si son parti est porté au pouvoir.

M. Legault a assuré qu'un éventuel gouvernement caquiste allait immédiatement lancer le processus pour la construction d’un nouvel hôpital régional d'au moins 170 lits en Outaouais.

Si la Coalition avenir Québec est élue, on va lancer le processus pour déterminer les modalités de construction du nouvel hôpital. Les résultats vont nous permettre de mettre en place un bureau de projet et d’inscrire la construction du nouvel hôpital dans le Programme québécois des infrastructures, a affirmé le chef de la formation. L'endroit précis où l'hôpital serait construit reste à être déterminé.

La CAQ espère ainsi marquer le coup avec cette annonce, qui survient cinq jours avant le déclenchement officiel de la campagne électorale, et qui sera l’un des piliers de la plateforme de la formation politique dans la région. Dans le domaine de la santé, l’Outaouais est le parent pauvre, a soutenu M.Legault.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

La CAQ estime qu’une telle démarche est nécessaire, puisque les temps d’attente dans les urgences des hôpitaux de Gatineau et de Hull sont « inacceptables ». Le parti déplore que le Québec continue à payer une facture salée à l’Ontario pour les soins de santé prodigués aux Québécois.

On a besoin de revoir nos façons de faire pour aider nos citoyens qui ont besoin de soins de santé, a soutenu la candidate caquiste de Pontiac, Olive Kamanyana. Un nouvel hôpital, c’est un projet incroyable et ça va aider les gens qui vont en Ontario à revenir du côté québécois et aussi aider les professionnels à venir travailler chez nous.

Olive Kamanyana répond aux questions d'une journaliste. Olive Kamanyana est la candidate de la Coalition avenir Québec pour la circonscription de Pontiac. Photo : Radio-Canada

Pour le ministre des Transports du Québec et actuel député de Pontiac, André Fortin, l'enjeu de se limite pas à une question d'infrastructure. On n'indique pas quels citoyens on veut servir, c'est-à-dire quelle spécialité serait dans ce futur hôpital-là, a soutenu le ministre.

André Fortin, député sortant du PLQ dans Pontiac.André Fortin, député sortant du PLQ dans Pontiac. Photo : Radio-Canada / Jérémie Bergeron

Il y a un enjeu incroyable de pénurie de la main-d'oeuvre en santé en Outaouais, il y a des centaines de postes ouverts au CISSS de l'Outaouais, a-t-il dit.

On peut construire quatre murs, mais si on n'a pas de gens pour servir les citoyens à l'intérieur de ces murs-là, on ne sera pas plus avancés.

André Fortin, ministre des Transports du Québec et député de Pontiac

Des intervenants se prononcent

Christian Meilleur, un représentant du personnel paratechnique, services auxiliaires et métiers à la Fédération de la santé et des Services sociaux–CSN, n'est pas surpris de cette annonce.

La prochaine campagne électorale est bienvenue pour poser la question aux différents partis, dire ''Là, qu’est-ce que vous allez faire avec ça?'' Parce que nous, on peut le crier encore longtemps, a-t-il soutenu.

Donnez de l’oxygène à ce réseau-là qu’on puisse le faire vivre!

Christian Meilleur, représentant du personnel paratechnique, services auxiliaires et métiers, Fédération de la santé et des Services sociaux–CSN
Christian Meilleur répond aux questions d'une journaliste. Christian Meilleur est le représentant du personnel paratechnique, services auxiliaires et métiers à la Fédération de la santé et des Services sociaux–CSN. Photo : Radio-Canada

Gilles Aubé, qui est médecin de famille et porte-parole d’Équité Outaouais affirme pour sa part que la nouvelle est bienvenue.

Équité Outaouais revendique de meilleurs investissements publics pour ce qui est de l’infrastructure hospitalière. On avait noté qu’il nous manquait pratiquement 200 lits de soins aigus et près de 500 lits de soins de longue durée, donc on est contents qu’une réflexion publique se fasse là dessus.

En plus des problèmes liés au financement, M. Aubé affirme que la région est aux prises avec un problème majeur de recrutement de spécialistes. S’il y avait cette infrastructure-là, ce ne serait pas compliqué d’accueillir des spécialistes. On pourrait offrir plus de soins à notre population, a-t-il souligné.

Gilles Aubé répond aux questions d'une journaliste devant l'Hôpital de Hull. Gilles Aubé, médecin de famille et porte-parole d’Équité Outaouais. Photo : Radio-Canada

Ce sont des centaines de millions de dollars qui manquent à l’Outaouais, selon l'organisme, et ce, dans bon nombre de domaines. Nous, on considère que ce sont des impôts qui sont payés de bonne foi par les citoyens et que ces impôts-là doivent nous revenir en services comme toutes les autres régions équivalentes à la nôtre, a affirmé Gilles Aubé.

Avec les informations de Catherine Lanthier et de Yasmine Mehdi

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale