•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les feux de forêt polluent l'air presque partout en Colombie-Britannique

Un hangar a ses éclairages extérieurs allumés à Prince George en raison d'une épaisse fumée provenant des feux de forêt

De la fumée des feux de forêt à Prince George, en Colombie-Britannique

Photo : Reuters / Social Media

Radio-Canada

Les vents forts qui menaçaient d'attiser les gigantesques feux de forêt en Colombie-Britannique ne se sont pas matérialisés dans la nuit de vendredi à samedi. Cependant, Environnement Canada a lancé des avis sur la qualité de l'air pour la plupart des régions, mise à part l'île de Vancouver, la région côtière et le Grand Nord.

L’agence météorologique souligne les concentrations de particules fines provenant des nombreux feux de forêt qui sévissent dans la province et dans l’ouest des États-Unis.

Ces particules fines, aussi appelées PM2,5, sont 30 fois plus fines que diamètres d’un cheveu humain. Inhalées profondément, elles peuvent provoquer des pneumonies, des cancers du poumon et des accidents vasculaires cérébraux, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le soleil perce difficilement la fumée des feux de forêt à KelownaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le soleil perce difficilement la fumée des feux de forêt à Kelowna

Photo : Radio-Canada / Brady Strachan

La concentration de particules fines dépend de la force du vent et de la caractéristique des feux de forêt, précise une porte-parole de BC Wildfire, Kyla Fraser. Néanmoins, dit-elle, un « dégagement considérable » de la pollution atmosphérique n’est pas envisagé avant plusieurs jours.

Aucune forte pluie n’est attendue cette semaine dans les régions touchées, d'après Environnement Canada.

Dernières nouvelles des feux de forêt

Colombie-Britannique et Yukon

Feux de forêt