•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup de pouce du fédéral pour l’évaluation environnementale d’une mine de lithium à la Baie-James

Vue aérienne d'un monticule de pegmatite et du lac Kapisikama en lien avec le projet de mine de lithium Baie-James.
Monticule de pegmatite et lac Kapisikama pour le projet de mine du promoteur Galaxy Lithium Photo: Courtoisie
Radio-Canada

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale a annoncé que des sommes sont disponibles afin d'aider les citoyens, les organismes sans but lucratif et les membres des Premières nations qui voudraient se prononcer sur le projet de mine de lithium situé à 100 kilomètres à l'est de la Baie-James.

Un texte de Lise Millette

Pour être admissible, il importe de correspondre à l’un des quatre critères suivants : avoir un intérêt direct et local dans le projet, posséder des connaissances locales ou des connaissances traditionnelles pouvant être utiles à l'évaluation environnementale, avoir des renseignements spécialisés concernant les effets environnementaux du projet ou encore sur les répercussions que le projet pourrait avoir sur les terres visées par un traité ou un territoire traditionnel.

Les sommes accordées peuvent servir à rembourser les frais de participation aux évaluations, mais aussi pour diverses expertises, comme l’a précisé par courriel la conseillère en communication à l’agence canadienne d’évaluation environnementale, Alison Reilander.

Les exemples des coûts qui pourraient être couverts incluent des honoraires pour des conseils d’experts, des frais de déplacement, entre autres, a mentionné Mme Reilander.

Carte représentant l'emplacement du projet de Galaxy Lithium pour une mine située à 100 km de la Baie-JamesLe projet de mine de lithium Baie-James. Photo : Courtoisie https://ceaa-acee.gc.ca/050/documents/p80141/120897F.pdf

Selon l’agence, cette aide financière a pour objectif de favoriser la participation des particuliers et des groupes admissibles. La date limite pour soumettre une demande (Nouvelle fenêtre) auprès de ce programme a été fixée au 17 septembre.

Des précédents

En 2017, ce même programme de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale avait alloué 83 985 $ à trois bénéficiaires qui ont ainsi pu participer à l'évaluation environnementale fédérale du projet d'agrandissement des installations portuaires de Trois-Rivières.

Le Comité de Zones d'interventions prioritaires Les Deux Rives avait reçu 2640 $, le Conseil de la Nation huronne-wendat 23 903 $ et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki 57 442 $.

Abitibi–Témiscamingue

Métaux et minerais