•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Legault perd sa candidate vedette destinée au poste de ministre de la Santé

Photo de Gertrude Bourdon, en studio
Gertrude Bourdon, présidente-directrice générale du CHU de Québec Photo: Radio-Canada / Maxime Corneau
Radio-Canada

La PDG du CHU de Québec, Gertrude Bourdon, a rencontré samedi le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, pour lui annoncer qu'elle ne sera pas candidate pour son parti dans la circonscription de Charlesbourg.

La rencontre, qui a eu lieu en après-midi, devait porter sur les derniers détails de sa candidature, qui semblait déjà acquise pour le chef caquiste.

Mme Bourdon aurait exigé de ne pas rouvrir l’entente avec les médecins spécialistes, une promesse phare de la CAQ. Elle aurait aussi demandé une hausse annuelle des budgets en santé de 8 %.

La Presse indiquait dans son numéro de samedi que M. Legault avait convaincu la PDG de faire le saut en politique. En fin de journée, le quotidien a dû se rétracter.

À 63 ans, Gertrude Bourdon, infirmière de formation, était destinée au poste de ministre de la Santé dans un éventuel gouvernement de la CAQ.

La CAQ doit donc trouver un ou une candidate pour compléter son équipe dans la région de Québec.

Gertrude Bourdon a amorcé sa carrière comme infirmière dans le réseau de la santé, avant de gravir les échelons jusqu'à la tête du CHU de Québec.

Dans Charlesbourg, Gertrude Bourdon aurait affronté le député libéral sortant François Blais, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

Politique provinciale

Politique