•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un candidat de la CAQ dans l’embarras

Un homme en veston parle en avant de la salle.

Benoit Rochefort se présente dans Jonquière.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le candidat de la Coalition avenir Québec dans Jonquière, Benoit Rochefort, doit défendre ses pratiques locatives. Il propose la location d'une de ses propriétés sur le service Airbnb alors qu'un règlement municipal interdit l'exploitation d'hébergement touristique dans ce secteur zoné résidentiel.

De plus, le candidat de la CAQ admet ne pas avoir payé la cotisation obligatoire à la Corporation de l'industrie touristique du Québec (CITQ) qui, dans son cas, s'élève à 256 $ par année.

Le conseiller municipal de Saguenay Simon-Olivier Côté confirme que la Ville a des règles précises en matière d'hébergement touristique et considère que louer sa maison ou son logement n'est pas différent de l’exploitation d’un gîte.

Questionné à ce sujet avant de connaître la situation du candidat caquiste, il affirme qu’ en ce moment, on est en train de revoir le schéma d’aménagement de la ville de Saguenay et on travaille à revoir cette réglementation. Oui, on veut continuer à faire ça de façon contrôlée, on ne veut pas qu’il y ait des Airbnb qui poussent partout, mais on veut pouvoir enlever certaines limitations. 

Après que Benoit Rochefort a été contacté par Radio-Canada, la CAQ a affirmé par voie de communiqué que son candidat  loue avant tout sa résidence de manière occasionnelle à des travailleurs de la région. Il lui arrive toutefois par moments d'inscrire sa résidence sur la plateforme Airbnb. Depuis plusieurs mois, M. Rochefort tente en vain d'obtenir son permis et a d'ailleurs contacté la Ville de Saguenay à cet effet. On lui a indiqué qu'un règlement municipal visant à encadrer ce type de location serait déposé sous peu. Il communiquera de nouveau dans les plus brefs délais avec les instances municipales afin de régler la situation. Puisqu'il y a un doute, dans l'intervalle, Benoit Rochefort cessera de louer sa résidence par l'entremise du site Airbnb. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !