•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sol Zanetti muselé à la baie de Beauport

Sol Zanetti, candidat de Québec solidaire dans la circonscription de Jean-Lesage
Sol Zanetti, candidat de Québec solidaire dans la circonscription de Jean-Lesage Photo: Radio-Canada

Québec solidaire (QS) dénonce une « censure politique » après qu'on eut demandé à son candidat dans Jean-Lesage, Sol Zanetti, de cesser ses activités préélectorales à la baie de Beauport.

Un texte de David Rémillard

M. Zanetti avait promis plus tôt cet été de mener une campagne axée sur les enjeux liés au port de Québec, plus particulièrement son agrandissement et les impacts de ses activités sur la qualité de l’air dans les quartiers voisins.

Il s’est donc présenté à la baie de Beauport jeudi soir lors d’un spectacle ouvert au grand public. Le lieu appartient au port, mais est géré par l’entreprise de divertissement Gestev.

Le candidat espérait y distribuer des tracts, faire signer des pétitions et parler des activités de transbordement au port avec les autres visiteurs, susceptibles selon lui d’être intéressés par ces questions.

La direction de la baie de Beauport est cependant intervenue et a sommé le candidat d’arrêter toute sollicitation. « On a dit : d’accord, on va ranger nos pétitions et nos tracts », a raconté M. Zanetti, qui dès lors ne faisait plus, selon lui, de sollicitation.

L’aspirant député est demeuré sur les lieux pour échanger avec les citoyens avant le début du concert, toujours en se présentant comme candidat solidaire, a-t-il précisé.

La baie de Beauport.La baie de Beauport Photo : Radio-Canada

« La direction de Gestev est revenue nous voir. Ses représentants nous ont dit qu’ils étaient mal à l’aise. » On aurait dit à M. Zanetti que le fait qu’il tienne un discours négatif sur le port de Québec expliquait le malaise et qu’il était préférable qu’il cesse ses démarches. « On ne pouvait pas être là, donc on est parti. »

Est-ce que c’est à une compagnie privée de décider ce dont les citoyens et les citoyennes ont le droit de discuter à la baie de Beauport?

Sol Zanetti, candidat de Québec solidaire dans Jean-Lesage

Le candidat s’est dit « scandalisé » par cette intervention et considère qu’il a été expulsé. Il estime qu’il s’agissait d’un événement public et qu’il était annoncé comme tel.

« Les gens qui sont à la baie de Beauport, ce sont des gens qui aiment ce site-là et qui ne veulent pas voir le port de Québec s’agrandir. [...] Ils ne veulent pas perdre la qualité de l’eau, ils ne veulent pas perdre leur vue, ils ne veulent pas perdre leur accès au fleuve et c’est pour ça qu’ils sont sensibles à cet enjeu-là. Si nous, on ne peut pas aller là et parler de ça, c’est un peu de la censure politique », a-t-il avancé.

QS accuse le port d’inaction pour améliorer la qualité de l’air et éviter les épisodes de poussière provenant de ses installations. Le parti juge que les mesures prises par le port et Arrimage Québec depuis 2013 sont insuffisantes pour assurer la sécurité de la population.

Sollicitation interdite

La direction de la baie de Beauport a nié vendredi avoir interrompu M. Zanetti en raison de ses prises de position critiques contre le port et s’est défendue de lui avoir demandé de quitter les lieux.

Raphaëlle-Ann Samson, directrice du service à la clientèle et de la restauration à la baie de Beauport, a affirmé à Radio-Canada que toute sollicitation, quelle qu’elle soit, est interdite sur le site, considéré comme privé. Mme Samson s’est refusée à tout autre commentaire.

Du côté du port de Québec, une porte-parole a seulement indiqué que la sollicitation était interdite sur tous les terrains du port.

Rappelons que le contrat de gestion de Gestev à la baie de Beauport arrive à échéance cette année et doit être renégocié cet automne.

Québec

Politique provinciale