•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La petite séduction de Jagmeet Singh au Québec

Jagmeet Singh rencontre des électeurs de Trois-Rivières.

Jagmeet Singh rencontre des électeurs de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux mois après des résultats décevants à l'élection partielle de Chicoutimi–Le Fjord, le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, a repris la semaine dernière son bâton de pèlerin au Québec, avec une série d'événements dans la province. Le NPD sait qu'il a du terrain à rattraper et son chef est à la recherche de visibilité.

Un texte de Mathieu Gohier

Même s'il est chef du NPD depuis près d'un an, Jagmeet Singh cherche encore à se démarquer au Québec. Pour y arriver, le chef a entre autres choisi le thème de l'environnement lorsqu'il était de passage à Trois-Rivières, à Saint-Hyacinthe ou encore à Drummondville.

Partout où il passe, Jagmeet Singh rappelle son opposition aux oléoducs comme Trans Mountain et Énergie Est.

« Le Québec, c'est important pour nous, c'est une nation où, c'est clair, il y a des sensibilités qui sont très importantes pour les sociaux-démocrates », dit-il.

Avec 16 sièges en jeu dans la province, le NPD a un peu plus d'un an pour consolider ses appuis et obtenir de la visibilité. Une tâche qui ne sera pas facile. Les racines du parti sont peu profondes, comme la lointaine troisième place dans Chicoutimi–Le Fjord l'a rappelé.

« C'est une grande côte à remonter », admet d'entrée de jeu Farouk Karim, ancien attaché de presse du parti et directeur des communications de la campagne à la direction du député Guy Caron.

L'ancien attaché de presse du NPD Farouk Karim

L'ancien attaché de presse du NPD Farouk Karim

Photo : Radio-Canada

Une tournée du chef comme cette semaine est justement une des solutions pour le NPD.

C'est important que cet été, il passe du temps au Québec, pas seulement à Montréal, mais aussi dans les régions. C'est de là que le gros du caucus provient.

Farouk Karim, ancien attaché de presse du NPD

À 15 mois des prochaines élections, Jagmeet Singh assure qu'il est prêt.

« On fait les préparations, on recrute les candidats et les candidates. On a une équipe, on a déjà planifié notre équipe pour la campagne, donc tout est en préparation », indique-t-il.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, prend la pose avec un enfant lors d'un événement à Trois-Rivières.

Le chef du NPD Jagmeet est allé à la rencontre des gens de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Un été de réflexion pour les députés

Avec une élection fédérale à l'horizon, certains, dans le caucus néo-démocrate, réfléchissent à leur avenir. D'autres, comme Brigitte Sansoucy, ont déjà pris leur décision et seront sur les rangs en 2019.

« Je vais le dire fièrement à la prochaine élection, Saint-Hyacinthe-Bagot, Saint-Hyacinthe-Acton à ce moment-là, a besoin d'un député du NPD », dit-elle.

Solliciter un nouveau mandat, peu importe le parti, est une décision qui ne se prend pas à la légère.

Matthew Dubé, élu dans Beloeil-Chambly, a consulté ses proches avant de s'engager en 2019.

Ma femme, sa fille, notre famille, on est quand même dans une situation où on est toujours à l'aise avec les sacrifices que ça demande, le travail de député.

Matthew Dubé, député de Beloeil-Chambly
Matthew Dubé a choisi de se représenter en 2019.

Matthew Dubé a choisi de se représenter en 2019.

Photo : Radio-Canada

Président du caucus, Matthew Dubé sait que son parti ne peut rien tenir pour acquis. Il promet de redoubler d'ardeur et martèle le thème de l'environnement, comme son chef.

« C'est un dossier extrêmement important dans mon comté et partout au Québec, et c'est le genre de dossier où on constate qu'il y a beaucoup de belles paroles de Justin Trudeau, mais aussi beaucoup de déceptions », soutient le député.

Les députés néo-démocrates ont affirmé toute la semaine que Jagmeet Singh leur rappelle Jack Layton. À un peu plus d'un an des prochaines élections, le chef du NPD a peu de temps pour réussir à son tour sa petite séduction du Québec.

Politique fédérale

Politique