•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après la mort de ses deux parents, il veut de meilleurs services en santé mentale

Noah Irvine répond aux questions des journalistes.
Noah Irvine a perdu ses deux parents à cause de problèmes de santé mentale. Il réclame de meilleurs services à l'échelle du pays. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un jeune Ontarien, qui a perdu ses deux parents en raison de problèmes de santé mentale, réclame de meilleurs services au Canada. Après avoir discuté avec le premier ministre, Justin Trudeau, Noah Irvine a rencontré vendredi le ministre albertain des Services sociaux et communautaires, Irfan Sabir, à Calgary.

Un texte de Stéphanie Rousseau

Pour Noah Irvine, le constat est clair : les services en santé mentale sont déficients au Canada. Le jeune homme de 18 ans a perdu sa mère, qui s'est suicidée alors qu’il n’avait que 5 ans, et son père a fait une surdose il y a à peine trois ans.

Peu avant qu'il ne meure, Noah Irvine avait pourtant réussi à convaincre son père de s'inscrire dans une cure de désintoxication, mais il n'y avait pas de lits disponibles.

« Mes deux parents étaient suivis dans le système de santé, pourtant ils sont morts. Nous devons faire mieux », lance-t-il.

Selon Noah Irvine, le Canada ne soutient pas suffisamment les personnes touchées par les problèmes de santé mentale. Il ajoute que les services existants n'arrivent souvent pas à bien répondre aux besoins des patients.

« Ce ne sont pas seulement mes parents qui sont morts, mais des milliers de Canadiens. Et des milliers de Canadiens continuent de souffrir tous les jours de problèmes de santé mentale et de dépendances. Du Grand Nord à l’Alberta, dans toutes les provinces, les Canadiens souffrent et ils n’ont pas accès aux ressources et aux services nécessaires », dit-il.

Nous devons parler de crise nationale et nous avons besoin d’une réponse nationale de la part de notre premier ministre.

Noah Irvine

L'Ontarien de 18 ans a envoyé des lettres à tous les députés d'Ottawa et s'est entretenu brièvement l'an dernier avec Justin Trudeau pour demander une stratégie nationale en matière de prévention du suicide.

Le Canada est le seul pays du G8 à ne pas avoir de stratégie nationale de prévention du suicide, même si des stratégies provinciales existent, notamment en Alberta.

La rencontre de Noah Irvine avec le ministre des Services sociaux et communautaires de l'Alberta, Irfan Sabir, visait à mieux connaître ce qui se fait ici pour soutenir les personnes touchées.

Alberta

Santé mentale