•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier festival féministe à Ottawa

Affiche #MeToo (#MoiAussi)

Une affiche du mouvement #MeToo (#MoiAussi) tenue par une femme

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le tout premier festival féministe d'Ottawa a lancé ses activités jeudi, à l'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger de l'Université Saint-Paul. Informel, inclusif et axé sur les échanges, l'événement gratuit, qui se déroule jusqu'à dimanche, vise à créer des discussions sur les enjeux féministes actuels.

Un texte de Karine Lessard

Le festival a été mis sur le pied par un petit groupe de professeures de l’Université d’Ottawa et de l’Université Saint-Paul, dont Leila Benhadjoudja et Anahi Morales Hudon. Les instigatrices ont déjà organisé quelques discussions féministes au sein de leurs universités respectives. Elles souhaitent que le festival soit un lieu de partage des connaissances, au-delà du cadre universitaire.

On s’est dit que ça serait vraiment intéressant de rallier à la fois des universitaires, des activistes, des artistes [...] pour partager nos réflexions sur des questions féministes.

Une citation de : Leila Benhadjoudja, organisatrice et professeure à l'Université d'Ottawa

Les panélistes participants se pencheront notamment sur le mouvement #MeToo (#MoiAussi), l’islamophobie genrée, la violence faite aux femmes et la résurgence autochtone.

Les organisatrices veulent également montrer le féminisme présent dans les arts. Elles proposeront une compétition de pièces de théâtre féministes, un conte, ainsi que la projection de documentaires, dont le film In Loving Memories (présenté en version originale, avec sous-titres en français).

« Y a des discussions autour de documentaires, notamment sur l’importance de l’autoreprésentation », précise Anahi Morales Hudon, professeure adjointe à l'Université Saint-Paul.

On veut que ça ne soit pas toujours les autres qui parlent des expériences que vivent les femmes.

Une citation de : Anahi Morales Hudon, professeure adjointe à l'Université Saint-Paul

Loin de vouloir s’adresser uniquement aux femmes, les organisatrices invitent les hommes qui aimeraient participer aux discussions.

« Tous les panels devraient intéresser les hommes. On pose des questions relatives aux rapports de pouvoir genrés. [...]Le féminisme est un projet social qui ne s’adresse pas qu’aux femmes » soutient Leila Benhadjoudja.

Quoi : Festival féministe d'Ottawa

Quand : 16 au 19 août

Où : L'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger de l'Université Saint-Paul

Coût : Gratuit

Info : www.summerfeministfestival.wordpress.com

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !