•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal annonce l'acquisition de 300 logements abordables

Valérie Plante sourit.

Valérie Plante s'est engagée à développer dès son premier mandat 12 000 logements sociaux et abordables.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Montréal a financé l'acquisition et la rénovation de plus de 150 logements abordables, a annoncé la mairesse Valérie Plante, jeudi, en ajoutant que ce nombre passerait bientôt à plus de 300.

Le financement de deux projets immobiliers, totalisant 7,6 millions de dollars, permettra le reconditionnement de 61 logements déjà abordables dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et de 90 autres dans celui de Rosemont–La Petite-Patrie.

Le tout se fait par le truchement du Fonds d’investissement de Montréal, une société en commandite qui a pour mandat d’améliorer les conditions de vie des ménages montréalais. La Ville de Montréal offrira ainsi une subvention et un prêt sans intérêt aux organismes sans but lucratif Habitations communautaires Olympia et Habitations du trentenaire de la Société d'habitation populaire de l'est de Montréal (SHAPEM), qui géreront ces projets développés par un troisième organisme, Bâtir son quartier.

On va leur donner de l’aide financière pour pouvoir faire un montage qui se tient, acheter des immeubles privés, qui vont être gérés par des organismes communautaires, ce qui va permettre de garder ces logements-là abordables de façon pérenne, parce qu’on sait que c’est une nécessité.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

« On veut s'assurer, oui, de faire du neuf, mais aussi de sauver le vieux, ce qui existe déjà », a fait valoir Mme Plante.

La Ville veut ainsi préserver les logements abordables menacés par un marché immobilier en ébullition et l'embourgeoisement de certains quartiers.

« Il faut pouvoir garder une mixité sociale, une mixité économique, et ça passe par la préservation du parc locatif abordable existant », a dit la mairesse.

Le financement à venir d’un troisième projet, celui-là dans l’arrondissement de Lachine, portera à plus de 17 millions de dollars le total de l’investissement de la Ville à ce chapitre, et à 307 le nombre de logements abordables remis en bon état, a précisé la Ville. Il doit encore être approuvé par le comité exécutif.

D'autres annonces en vue

L’administration Plante considère ce financement comme un projet pilote en vue de l’élaboration de son programme de logement abordable.

« Notre administration souhaite explorer de nouvelles avenues pour répondre aux besoins de la population », a déclaré la mairesse Valérie Plante, en disant souhaiter « faire de Montréal un milieu de vie solidaire ».

L'annonce de jeudi s’inscrit dans la stratégie de l’administration Plante visant à développer dès un premier mandat 6000 logements abordables et autant de logements sociaux.

Au printemps dernier, le gouvernement provincial a transféré à la Ville les responsabilités et les budgets relatifs au développement de l'habitation sur son territoire, résultat de l’adoption il y a près d'un an de la loi conférant à Montréal le statut de métropole du Québec.

La mairesse Plante attendait la conclusion de cet accord pour lancer le développement de nouveaux logements sociaux et abordables.

Grand Montréal

Politique municipale