•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les millions pleuvent sur l'usine Kruger de Brompton

Les millions pleuvent sur l'usine Kruger de Brompton

La papetière Kruger de l'arrondissement de Brompton sera le site de l'implantation d'une nouvelle usine destinée à la fabrication de papier tissu. Un projet estimé à 575 millions de dollars.

Un texte de Brigitte Marcoux

Le virage entrepris par la papetière se poursuit. Produits Kruger annonce qu'elle implantera une nouvelle usine pour fabriquer un autre papier de spécialité. Rappelons qu'au cours de la dernière année, la compagnie a également confirmé qu'elle se lançait dans la fabrication de papiers destinés à l'industrie de l'emballage alimentaire.

La nouvelle usine sera adjacente à un établissement appartenant au groupe Kruger. Elle devrait produire environ 70 000 tonnes métriques de papier hygiénique et d'essuie-tout par année.

« Dans les dernières années, j’étais très préoccupée et craintive pour la suite des choses étant donné toute la difficulté dans l’industrie des pâtes et papiers qu’on entend, donc aujourd’hui c’est vraiment extraordinaire ce qui se produit ici », a affirmé la conseillère municipale du district de Brompton, Nicole Bergeron.

Cette nouvelle filiale permettra de créer 180 emplois en Estrie. Dans un communiqué provenant du bureau du cabinet de la vice-première ministre Dominique Anglade, on apprend que le gouvernement québécois injecte 105 millions de dollars sous forme de prêt. Le projet global est évalué à 575 millions de dollars.

« C’est le plus important investissement qu’on a fait à Kruger. Ça va nous permettre d’acheter la fine pointe de la technologie pour supporter la croissance de nos marques Cachemire papiers hygiéniques et Sponge Towels essuie-tout », a expliqué le vice-président principal de Kruger, Michel Manseau.

« Ça nous permet également de diversifier davantage notre économie, de nous assurer d’une plus grande présence du secteur privé et c'est ce qu’on doit faire ici à Sherbrooke », a ajouté le député libéral de Sherbrooke, Luc Fortin.

C’est avec grande fierté que notre gouvernement appuie des entreprises manufacturières, comme Produits Kruger, qui s’engagent dans des projets porteurs pour le Québec et qui misent sur l’innovation pour conquérir des marchés en forte croissance, tels que le marché nord‑américain du papier tissu haut de gamme.

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« En effet, l’entreprise prévoit implanter une technologie novatrice de séchage à air traversant, qui est la plus avancée au monde, à sa nouvelle usine de Brompton afin d’augmenter sa capacité de production et accroître sa compétitivité. Il s’agit d’une initiative qui s’inscrit en droite ligne avec nos efforts visant à renforcer le secteur manufacturier innovant au Québec », a ajouté Mme Anglade.

Rappelons que la papetière Kruger de Brompton a pris le pari d'ici 3 ans de cesser complètement la production de 200 000 tonnes de papier journal par année. L'objectif est de se consacrer exclusivement aux nouveaux produits.

Des exemples de papiers de spécialité qui sont fabriqués à l'usine de l'arrondissement Brompton.Des exemples de papiers de spécialité qui sont fabriqués à l'usine de l'arrondissement Brompton. Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

La construction de la nouvelle usine devrait débuter en 2019 et durer deux ans, le début des opérations est prévu pour 2021.

Estrie

Économie