•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Groupe TAQ prend de l'expansion

Des employés du Groupe TAQ
De nombreux employés actuels du Groupe TAQ assistaient avec fierté à la conférence de presse. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Groupe TAQ a le vent dans les voiles. L'entreprise d'économie sociale basée à Québec prévoit la création de 225 emplois d'ici 2023, dont 150 seront comblés par des personnes handicapées.

La direction a annoncé jeudi un projet de 14 millions de dollars qui comprend la construction d’un nouveau siège social dans la zone industrielle Carrefour du Commerce, dans l’arrondissement Les Rivières.

Le Groupe TAQ qualifie cette expansion comme du « plus ambitieux projet » de son existence. La direction veut rassembler les activités de ses cinq usines dans ses nouvelles installations de la rue Rideau.

L’entreprise est spécialisée dans les solutions de sous-traitance manufacturière et de préparation postale. Elle compte parmi ses clients Chocolats Favoris, la Maison Simons et les Biscuits Leclerc.

Pénurie de main-d’œuvre

Le Groupe TAQ profite de l'actuelle pénurie de main-d’œuvre qui sévit dans la région de Québec, notamment parce qu’elle embauche des travailleurs handicapés.

« Le téléphone sonne à tous les jours. Les entreprises ne savent plus où donner de la tête pour trouver de la main-d’œuvre. Donc, pour nous, c’est clair que c’est une opportunité de création d’emplois et il y a plusieurs personnes handicapées disponibles à travailler », a expliqué Gabriel Tremblay, directeur du Groupe TAQ.

Même son de cloche du côté du ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, qui participait à l’annonce avec son collègue Patrick Huot.

« On le dit à Québec, il y a des enjeux de main-d’œuvre qui sont très importants. Il y a des emplois qu’il faut combler. Ces gens sont disponibles pour travailler. Il suffit d’avoir des lieux qui sont adaptés pour leur permettre de se réaliser eux aussi », a-t-il renchéri.

Tout le monde a le droit de jouer un rôle actif dans la société. Moi j’y crois!

Régis Labeaume, maire de Québec

En plus de recevoir une aide de 5,6 millions de dollars du gouvernement provincial, dont 4 millions sous la forme d’un prêt, le Groupe TAQ financera son expansion grâce à une campagne de financement coprésidée par le maire de Québec, Régis Labeaume.

Le maire de Québec Régis LabeaumeRégis Labeaume est le coprésident d'une campagne de financement dont les fonds aideront à financer l'expansion du Groupe TAQ. Photo : Radio-Canada

M. Labeaume a vanté jeudi l’impact du Groupe TAQ dans le portrait économique de Québec. « Il y a un besoin économique réel pour ce genre de travail », a-t-il affirmé en conférence de presse.

Le maire s’est aussi dit sensible à la vocation sociale que s’est donnée l’entreprise.

Le Groupe TAQ compte actuellement 290 employés, dont 70 % de personnes ayant des limitations fonctionnelles.

Québec

Investissement