•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme parcourt plus de 170 km à bord d’une voiture de police volée

Un périmètre de sécurité a été érigé devant la résidence de la rue du Péridot, à Boischatel.

Un périmètre de sécurité a été érigé devant la résidence de la rue du Péridot, à Boischatel.

Photo : Radio-Canada / Pascale Lacombe

Radio-Canada

Un homme de Boischatel visiblement en crise a réussi à s'emparer d'une auto-patrouille de la Sûreté du Québec (SQ), jeudi matin, avant d'être intercepté 170 kilomètres plus loin au terme d'une folle poursuite.

Un texte d'Alain Rochefort et de Louis Gagné

Vers 5 h, les policiers de la SQ ont été appelés à se rendre dans une résidence de la rue du Péridot après qu’une personne eut actionné un bouton panique.

À leur arrivée sur les lieux, ils ont découvert un homme apparemment en crise. Alors que les policiers, restés à l’extérieur, essayaient de le raisonner, l’individu s’est défenestré avant de s’enfuir à bord d’une voiture de police stationnée devant sa demeure.

« Le gars est sorti par la fenêtre comme dans les films, tête première, et il s'est dirigé vers la voiture de police », raconte Jérôme De Repentigny, un témoin qui a assisté à la scène.

Il a barré les portes. Les policiers sont arrivés, ils ont essayé de fracasser la vitre à plusieurs reprises. Quand ils ont réussi, il a embrayé la voiture.

Jérôme De Repentigny
Le suspect a été arrêté dans le stationnement du restaurant La Porte de la Mauricie, en bordure de l'autoroute 40, près de Yamachiche.

Le suspect a été arrêté dans le stationnement du restaurant La Porte de la Mauricie, en bordure de l'autoroute 40, près de Yamachiche.

Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

Poursuite

L’homme a été pris en chasse par des policiers de la SQ et du Service de police de la Ville de Québec. Il a été arrêté environ une heure plus tard dans le stationnement du restaurant La Porte de la Mauricie, situé en bordure de l'autoroute 40, à la hauteur de Yamachiche.

L’homme de 31 ans a été transporté dans un centre hospitalier et devait être rencontré par les enquêteurs.

Le suspect est connu des policiers, qui lui auraient rendu visite à plusieurs reprises au cours de la dernière année, selon un voisin.

Des résidents du secteur le soupçonnent de miner de la cryptomonnaie à l’intérieur de son garage, qui est équipé de ventilateurs et dont le raccordement électrique est atypique.

Priorité à la sécurité

Le vol d’une auto-patrouille est plutôt inusité. La lieutenante Martine Asselin, responsable des communications à la Sûreté du Québec, reconnaît que « dans le meilleur des mondes », le conducteur de la voiture n’aurait pas dû laisser les clés sur le contact.

Elle affirme toutefois que le policier en question a fait son devoir en prêtant main-forte à ses collègues qui tentaient de calmer l’individu.

« Ce qu’on s’attend de nos policiers, c’est qu’ils interviennent, qu’ils protègent leurs collègues, qu’ils protègent la vie des gens [et] c’est ce qu’il a fait », souligne la lieutenante.

Avec les informations de Pascale Lacombe et Jonathan Lavoie

Justice et faits divers