•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Indemnisation des clients de Sinorama : l’administrateur se fait rassurant

La compagnie Sinorama est placée sous tutelle.
La compagnie Sinorama est placée sous tutelle. Photo: Sinorama Pinterest

L'administrateur provisoire de l'agence de voyages Sinorama, qui a récemment perdu son permis, a annoncé avoir trouvé des fournisseurs pour offrir des voyages de remplacement aux clients dont le départ est prévu d'ici le 9 septembre inclusivement.

Christian Bourque, responsable des services de restructuration pour PricewaterhouseCoopers (PWC), a tenu à rassurer les quelque 1400 voyageurs touchés. Il affirme qu’ils pourront soit partir avec une entreprise de remplacement, sans frais supplémentaires, soit annuler leur voyage et se faire indemniser.

« Les gens qui avaient prévu de voyager avant le 9 septembre se verront offrir un voyage de remplacement avec les mêmes itinéraires et des hôtels de qualité équivalente », dit M. Bourque. Ceux qui désirent annuler leur voyage pourront le faire et obtiendront une compensation, poursuit-il.

Les voyages des clients prévus à partir du 10 septembre seront quant à eux annulés et devront faire l'objet d'une demande d'indemnisation. Leur nombre est estimé à plusieurs milliers, selon M. Bourque. « Ces gens sont invités à faire une demande d’indemnisation en téléchargeant leur preuve de réclamation sur le site web de PWC ou encore sur le site de l’Office de la protection du consommateur (OPC) », ajoute-t-il.

Une fois les réclamations soumises, l’administration provisoire procédera à l’analyse de la demande pour s’assurer de sa conformité avant de la soumettre à l’OPC qui, à son tour, donnera l’approbation d’indemnisation pour l’émission du chèque.

M. Bourque précise toutefois que seules les dépenses de voyages seront couvertes, mais pas les frais des visas ni des assurances.

Sous tutelle depuis fin juillet

Vacances Sinorama était reconnue pour offrir des voyages en Chine à des prix très compétitifs. L’OPC a annoncé mardi dernier que le permis de l’agence ne serait pas renouvelé, jugeant que l'entreprise ne pourra pas « se conformer aux exigences de la loi ». L’agence vendait près de 15 000 voyages par an au Québec, selon PWC.

Nous sommes totalement conscients de l’insécurité et de la détresse des gens concernés, ce n’est pas facile.

Christian Bourque, responsable des services de restructuration chez PricewaterhouseCoopers

« Nous avons déployé nos efforts pour faire en sorte de livrer les prestations de voyage qui ont été émises. Nous allons nous attaquer maintenant au volet de l’indemnisation », assure M. Bourque.

Les clients de Vacances Sinorama qui souhaitent contacter l'administrateur provisoire de l'agence peuvent écrire à l'adresse administration.provisoire@ca.pwc.com ou appeler au 1 888 999-4965.

L’OPC avait placé Vacances Sinorama inc. sous tutelle le 24 juillet dernier en raison d'un manque à gagner de 11 millions de dollars. Il avait également nommé la firme PricewaterhouseCoopers LLP administrateur temporaire de l'agence afin qu'elle veille à la protection des clients de Sinorama.

Après cette décision, l'agence de voyages a tenté de convaincre l'OPC qu'elle serait apte à respecter ses obligations financières, mais en vain. L'OPC a donc maintenu sa décision.

Vacances Sinorama dispose désormais de 30 jours pour porter cette décision en appel auprès du Tribunal administratif du Québec.

Avec les informations d'Ariane Perron-Langlois

Tourisme

Économie